Copé et Fillon revendiquent la victoire

le
0
Aucun résultat officiel ne pouvait départager les deux hommes à minuit.

L'UMP s'est offert une soirée de suspense à l'américaine, dimanche, avec un scrutin extrêmement serré entre François Fillon et Jean-François Copé. À telle enseigne qu'entre les nécessaires opérations de récolement et les différentes demandes de saisies de la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales (Cocoe), il était impossible pour les instances officielles de vérification de l'élection, dimanche à 23h30, de déclarer vainqueur l'un des candidats à la présidence de l'UMP.

À partir de décomptes réalisés par les deux camps, chacun annonçait une avance pour son champion. Du côté de chez François Fillon, on estimait, sur un décompte global, que l'ancien premier ministre disposait d'une avance «de 100 à 200 voix». En raison de la faiblesse de l'écart, les proches du candidat ont demandé à la Cocoe de «surseoir à la proclamation des résultats». Laurent Wauquiez, c...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant