Copé et Fillon font assaut de sarkozysme

le
0
Les copéistes guettent le moindre démarquage de l'ex-premier ministre.

Plus sarkozyste que moi... Ceux qui, à l'extérieur comme à l'intérieur de l'UMP, pariaient que François Fillon profiterait de sa liberté retrouvée pour se démarquer de Nicolas Sarkozy en sont pour leurs frais. L'ex-premier ministre dispute au contraire à Jean-François Copé le titre de plus fidèle soutien du président battu. À croire que, malgré la défaite, le sarkozysme reste le plus grand dénominateur commun à l'UMP.

Dès sa déclaration de candidature, le 30 juin, dans le Journal du dimanche, François Fillon a donné le ton: «Toute critique visant Nicolas Sarkozy me vise en même temps. Je suis solidaire de la totalité de l'action qui a été menée.» Le 8 juillet, à la réunion des cadres du parti, il a réitéré en tranchant en faveur de Patrick Buisson la polémique interne à l'UMP sur la responsabilité du conseiller de l'ex-président dans la défaite. «Gordon Brown (ancien premier ministre anglais, NDLR) n'avait pas Patrick Buisson, et il a quand

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant