Copé dénonce des allégations, amalgamées, mal vérifiées

le
4

Jean-François Copé, président de l'UMP, a refusé de commenter l'article du journal "Libération" qui met en cause son parti d'avoir payé en 2012 près de 20 millions d'euros à la société de communication Bygmalion pour l'organisation d'événements dont l'existence de certains reste à prouver. Durée: 00:50

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • msglyon le vendredi 16 mai 2014 à 12:58

    LE pauvre petit Copec, il est tout dépité. Mais il fait bonne figure, le sourire en coin, toujours. Parce que pour Copec comme pour son mentor Fiascozy, le plus important, c'est l'APPARENCE, la forme, l'éclat du papier autour du cadeau. le contenu, le fond, c'est trop compliqué, les gens n'y comprennent rien, il ne faut pas en parler, c'est pas vendeur...

  • aremon05 le jeudi 15 mai 2014 à 15:20

    Dans la tourente Copé, 20 millions d'euros pour ses amis de Bygmalio, Pecresse, Debré , Lelouche etc etc demandent à Copé de justifier. Les casseroles approchent de Copé dans un bruit assourdissant...

  • eskimmo le jeudi 15 mai 2014 à 15:15

    Certainement un complot journalistique envers ce brave homme, comme les photos dans la piscine d'un marchand de canons.

  • imagine7 le jeudi 15 mai 2014 à 14:45

    NE COPE PAS !!!