Copé croit toujours à la victoire

le
0
«Les sondages n'ont pas de valeur», assure le secrétaire général de l'UMP.

Jean-François Copé n'a aucun doute sur la stratégie qu'il suit pour prendre la présidence de l'UMP. Et rien, à ses yeux, ne peut lui démontrer qu'il a tort. La multiplication des ralliements à François Fillon? «Ce sont les militants qui décideront librement dans l'isoloir, et non pas la prescription de tel ou tel notable, de tel ou tel baron, calculette à la main», a lâché le secrétaire général candidat, en marge de son déplacement à Nantes, samedi.

Les sondages qui le donnent loin derrière Fillon dans le cœur des sympathisants de l'UMP? En privé, le député maire de Meaux n'hésite pas à parler de «la daube» que constituent, à ses yeux, les sondages. «Ils n'ont pas de valeur ; le public interrogé ne correspond que très marginalement à celui qui va voter. Quant à ceux qui imaginent que les sondages sur les sympathisants vont influencer les militants, ils se trompent», assène-t-il. Le secrétaire général en veut pour preuve «l'accueil» que lui r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant