Copé confronte le PS à ses «contradictions»

le
0
Le chef de fil des députés UMP pointe les «folies» du projet socialistes, comme le retour sur la réforme des retraites.

L'UMP n'a pas l'intention d'assister en spectatrice passive à l'université d'été du PS. Jean-François Copé ne doute pas que «ravages des primaires» aidant, les socialistes se «déchiquetteront». Mais il a bien l'intention de les y aider en les haranguant depuis le premier rang, où il a pris position dès jeudi. «Cette rentrée doit être un moment de vérité entre le PS et notre majorité», a-t-il affirmé, décidé à mettre en lumière les «contradictions» des adversaires potentiels de Sarkozy.

La plus flagrante à ses yeux porte sur la règle d'or. Selon lui, le refus des parlementaires socialistes de la voter en Congrès est «obstiné, regrettable et puéril». Il a de nouveau accusé la gauche d'«immaturité» étant entendu que «ce n'est pas l'âge qui fait la maturité mais l'esprit de responsabilité». Martine Aubry et François Hollande apprécieront. «Sur ces sujets, il ne peut pas y avoir de querelle de personnes ou de querelle partisane», estime Copé.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant