Copé attend toujours un geste d'Hortefeux, Fillon relativise

le
0
BRICE HORTEFEUX BALANCE TOUJOURS ENTRE AMITIÉ ET SOUCI D'UNITÉ À L?UMP
BRICE HORTEFEUX BALANCE TOUJOURS ENTRE AMITIÉ ET SOUCI D'UNITÉ À L?UMP

PARIS (Reuters) - Brice Hortefeux continue d'entretenir le suspense sur son positionnement dans la compétition pour la présidence de l'UMP, tiraillé entre son souci de l'unité et son amitié pour Jean-François Copé, "outsider" face à François Fillon.

Un geste de l'ancien ministre de l'Intérieur, sarkozyste "historique", est attendu dans le camp du secrétaire général de l'UMP qui accuse un retard sur son adversaire en matière de parrainages et de ralliements.

Le président de l'association des Amis de Nicolas Sarkozy a assuré mercredi sur Canal+ qu'il se prononcerait sous peu.

"Je fais un choix d'abord collectif et ce choix collectif c'est celui de l'unité, (...) après il y a des choix personnels et j'aurai l'occasion dans les jours qui viennent d'indiquer mon choix personnel", a-t-il expliqué en insistant sur l'unité du parti.

"Si nous voulons réussir l'opposition, il faut que l'on soit unis", a-t-il souligné.

Lié d'amitié avec le député-maire de Meaux et loyal à François Fillon avec lequel il a apprécié collaborer durant son mandat à Matignon, Brice Hortefeux a dit croire "beaucoup aux sentiments, y compris en politique".

"Je crois que les sentiments d'amitié et de loyauté doivent être des éléments déterminants dans les choix", a-t-il dit.

Les militants de l'UMP à jour de cotisation au 30 juin dernier élisent le 18 novembre le triumvirat qui prendra la tête du parti (président, vice-président, secrétaire général). Un second tour est prévu le 25 novembre si nécessaire.

"Que ça soit Jean-François Copé ou François Fillon, on est unis, on est rassemblés sur l'essentiel", a insisté Brice Hortefeux.

"Celui qui sera choisi, élu de manière démocratique, de manière transparente, bénéficiera naturellement de la légitimité, aura une responsabilité et un devoir. C'est celui de tendre la main et de rassembler. Il devra le faire tout de suite", a-t-il ajouté.

François Fillon, qui compte déjà au nombre de ses soutiens les sarkozystes Claude Guéant et Christian Estrosi, a relativisé le ralliement attendu de Brice Hortefeux à son concurrent.

"Pour moi ça n'a pas beaucoup d'importance", a-t-il assuré sur France Info.

"J'ai beaucoup de parlementaires, de responsables de notre parti qui me soutiennent. Il y en a qui sont les amis de Nicolas Sarkozy, il y en a qui ne le sont pas. Plus il y en a qui me soutiennent, plus je suis satisfait naturellement, mais ce n'est pas l'essentiel", a dit le député de Paris.

Sophie Louet, avec Chine Labbé, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant