Copé appelle à «garder la dignité qui convient»

le
0
INTERVIEW - Le secrétaire général de l'UMP accuse les socialistes, les Verts et Bayrou d'«instrumentaliser» le drame de Toulouse.

LE FIGARO. - Assiste-t-on à un tournant de la campagne?

Jean-François COPÉ.- La campagne n'est pas le sujet. Ce drame renforce notre totale détermination à continuer à lutter par tous les moyens contre la menace terroriste, mais aussi contre toutes les formes de fondamentalisme et d'intégrisme dont, malheureusement, certains au PS et chez les Verts ont si souvent nié la dangerosité.

Nient-ils ce danger par naïveté ou par électoralisme?

Tout le monde reconnaît aujourd'hui que le fondamentalisme est un danger pour la République. Pourquoi le PS et les Verts, jusqu'à récemment, nous ont-ils si souvent reproché de mener le combat contre ceux qui instrumentalisent la religion pour justifier des actes injustifiables?

Que répondez-vous à François Hollande, qui invite «ceux qui ont des responsabilités à maîtriser leur vocabulaire»?

Face à ce drame, j'invite François Hollande et ses alliés Verts à garder la dignité qui convient. Je constate qu'ils poursuivent inla

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant