Copa América : la fiche de la Jamaïque

le
0
Copa América : la fiche de la Jamaïque
Copa América : la fiche de la Jamaïque

Habituée à se frotter aux États-Unis ou au Canada, la Jamaïque se tourne vers le Sud du continent. Pour la première fois de leur histoire, les Reggae Boyz, invités par les organisateurs, participent à la Copa América. Au Chili, les Jamaïcains débarquent avec le statut de petit poucet dans un groupe bien relevé.

Le portrait-robot

5 % Lions indomptables. Après avoir amené Rigobert Song, Patrick Mboma et Salomon Olembe sur le toit de l'Afrique en 2002, Winfried Shäfer est à la tête de la Jamaïque depuis 2013.
25 % de piston. La Jamaïque a été gentiment invitée pour la compétition et est d'ores et déjà qualifiée pour le centenaire de la Copa América en 2016.
40 % binationaux. Avec les remontées d'arbre généalogique et les heures de queue pour le passeport que ça implique.
30 % jeunes adultes. Avec neuf joueurs de moins de 24 ans, l'équipe jamaïcaine est la plus jeune du tournoi. La moins expérimentée aussi.

Trois questions à... Bora Milutinović, joueur puis entraîneur au CV long comme le bras et ancien sélectionneur des Reggae Boyz (2006-2007)


Bora Milutinović

Que retenez-vous de votre année à la tête de la Jamaïque ? C'était court, je n'ai pas joué d'éliminatoires, ni de grandes compétitions. Mais c'était un plaisir, j'étais content d'être là-bas. Vous savez, les joueurs jamaïcains ont un bon esprit. Le football en Jamaïque est vraiment populaire. Tout le monde joue, même s'il y a un manque de moyens, de stades et d'infrastructures. Les Jamaïcains aiment le football. Lorsque que j'étais sélectionneur du Mexique (1995-1997, ndlr), le match le plus difficile que l'on a joué, c'était à Kingston (0-0). Le public était chaud, il a poussé les joueurs. C'était une belle équipe qui s'est qualifiée pour la première fois en Coupe du monde en France l'année suivante.
Vous avez un souvenir marquant avec les Reggae Boyz ? On a fait de bons résultats lors des Jeux panaméricains de 2007 au Brésil. On a perdu en finale face à l'Équateur (après être sorti premier du groupe devant la Colombie et l'Argentine et avoir éliminé le Mexique en demi-finale, ndlr). C'était une équipe "comme ci, comme ça", très jeune. Mais je me rappellerai toujours de leur attitude. Physiquement, ils…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant