Copa América : la fiche de l'Uruguay

le
0

Sans Suárez, mais avec Cavani et Rolan comme tandem d'attaque, l'Uruguay sera une nouvelle fois à placer parmi les favoris. Comme d'habitude en somme. Sauf que cette année, la bête apparaît blessée. Raison de plus pour s'en méfier d'avantage ?

Le portrait-robot

20% asado
50% garra charrúa
10% Fuck la FIFA
20% Pepe Mujica

Trois questions à Rubén Sosa (ex-attaquant de l'Inter et de la Lazio, vainqueur de la Copa América en 1987 et 1995)

Que doit-on attendre de l'Uruguay au Chili ? L'Uruguay n'est jamais cité parmi les favoris, on ne parle pas beaucoup de nous, pourtant nous sommes le pays qui a remporté le plus de Copa América, et nous arrivons en tant que tenant du titre. Bien entendu, on sera privés de Luis Suárez, notre meilleur joueur, ce qui ne joue pas en notre faveur, mais je crois que la Celeste va savoir s'adapter. Oscar Tábarez peut compter sur des attaquants qui jouaient dans leur club, comme Cavani, Rolan ...
Cela fait maintenant neuf ans qu'Oscar Tábarez dirige la Celeste, cette compétition ne pourrait-elle pas être celle de trop ? Je ne crois pas. Son expérience joue en sa faveur : il a dirigé lors de trois Coupes du monde (1990, 2010, et 2014), et a gagné la dernière Copa América. C'est un sélectionneur qui connaît parfaitement ses joueurs. On ne l'appelle pas "Maestro" pour rien, ses joueurs sont aussi ses élèves. Il a su, en plus, regénérer sa sélection, en apportant du sang frais : je pense notamment à José María Giménez (Atlético, ndlr) qui joue déjà comme un vétéran, et sera un de nos grands atouts au Chili. Par rapport à la dernière Copa, Diego Lugano n'est plus là, mais Diego Godín a pris brillamment la relève en tant que capitaine.
Vous avez gagné deux Copa América. Votre meilleur souvenir ? En 1987, c'était vraiment fort, car on a battu l'Argentine de Maradona, qui venait d'être championne du monde, et qui jouait chez elle. De toute façon, l'Uruguay vient toujours à la Copa América pour la gagner. C'est une question d'attitude : la garra charrúa. On n'est pas nombreux, mais on a tous le foot dans le sang. J'espère qu'on remportera un nouveau titre au Chili.
Petit chef-d'œuvre de Sosa en 1989 face à l'Argentine :
</br></br></br></br></div></br></br></br></br><br><p><a target="_blank" rel="canonical" class="lienExterne" href="http://www.sofoot.com/copa-america-la-fiche-de-l-uruguay-202842.html">Lire la suite de l'article sur SoFoot.com</a></p>
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant