Copa America 2015 : «l'agresseur» de Cavani mis à l'index

le , mis à jour à 09:53
0
Copa America 2015 : «l'agresseur» de Cavani mis à l'index
Copa America 2015 : «l'agresseur» de Cavani mis à l'index

La Copa America 2015 est terminée pour le Chilien Gonzalo Jara qui a écopé dimanche de trois matchs de suspension pour son geste obscène à l'encontre d'Edinson Cavani en quart de finale mercredi.

A 29 ans, Jara devait disputer lundi le match le plus important de sa carrière devant 45.000 spectateurs: la première demi-finale de la Copa America entre le Chili et le Pérou. Au lieu de vivre ce match historique sur le terrain, le défenseur central de Mayence (1re div. allemande) le suivra en simple spectateur.

La Confédération sud-américaine de football (Conmebol) l'a sévérement puni pour avoir mis un doigt entre les fesses de Cavani, ce qui restera l'une des images marquantes de cette 44e édition de la compétition-reine du football sud-américain.

Was Cavani's sending off justified?https://t.co/OzAxHqiNzm— Football Super Tips (@FootySuperTips) June 25, 2015

«La Fédération chilienne de football a pris connaissance de la suspension de trois matches infligée à Gonzalo Jara par la commission de discipline de la Conmebol», a-t-elle annoncé dans un communiqué. «Nous regrettons cette décision, mais nous l'acceptons», a-t-elle ajouté. Cette suspension prive également Jara d'une éventuelle participation à la finale du 4 juillet si le Chili devait battre le Pérou lundi.

Peu connu jusque là, Jara, passé par des clubs de 2e et 3e divisions anglaises avant de rejoindre Mayence en 2014, s'est fait connaître dans le monde entier par son attitude déplacée à l'égard de Cavani. A la 63e minute du quart de finale entre le Chili et l'Uruguay, alors que le score était de 0-0, il avait fait sortir l'international uruguayen de ses gonds en lui mettant un doigt entre les fesses.

Son club ne le retiendra pas

L'attaquant du Paris SG, averti juste avant pour contestation, avait réagi en portant sa main au visage de Jara qui s'était écroulé et avait fait mine d'être blessé. Cavani avait reçu un second ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant