COP21 : selon le climatologue Jean Jouzel, « il faut absolument agir » avant 2020

le , mis à jour à 12:14
0
COP21 : selon le climatologue Jean Jouzel, « il faut absolument agir » avant 2020
COP21 : selon le climatologue Jean Jouzel, « il faut absolument agir » avant 2020

La communauté internationale est « au pied du mur », estime le climatologue Jean Jouzel. Selon lui, il faut « absolument agir » contre le dérèglement climatique avant 2020 et l'entrée en vigueur du futur accord de Paris.

Si les décideurs attendent l'échéance de la COP21 pour mettre en place leurs mesures, le réchauffement climatique se dirigera vers les 3°C, craint le vice-président du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC).

L'accord espéré lors de la conférence de Paris en décembre doit prendre le relais du protocole de Kyoto pour l'après-2020. Quelle doit être la priorité de la négociation ?

Tout d'abord, il faut absolument faire quelque chose d'ici 2020. Si rien n'est fait d'ici 2020 pour infléchir les émissions de gaz à effet de serre de 15 à 20%, si on reste sur la tendance sur laquelle on est, alors, quoi qu'on fasse par la suite, on ira à + 3°C. Car il y a un effet d'inertie. Donc, il faut faire quelque chose tout de suite. Et c'est faisable : il suffirait que tous les pays regardent ce qu'ils font, fassent un peu d'efficacité énergétique. La preuve : selon une première évaluation de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), à confirmer, les émissions de CO2 auraient stagné entre 2014 et 2013, en grande partie grâce à la politique de la Chine. Ce serait la première année où croissance du PIB global et émissions de CO2 seraient découplées ! Ensuite, entre 2020 et 2050, il faudra diviser les émissions par deux, voire trois (entre moins 40 et 70%) et arriver à la neutralité carbone (un bilan neutre, NDLR) à la fin du siècle.

Que pensez-vous des premiers engagements publiés par les Etats en matière de réduction d'émissions ?

On ne va pas avoir à Paris des engagements jusqu'en 2100; ça n'aurait aucun sens, car les technologies vont évoluer. Ce qu'on peut espérer de Paris, ce serait que les réductions d'émissions pour 2020-2030 soient compatibles avec ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant