COP21 : les sponsors officiels jugés «fortement polluants» par les ONG

le , mis à jour à 14:23
0
COP21 : les sponsors officiels jugés «fortement polluants» par les ONG
COP21 : les sponsors officiels jugés «fortement polluants» par les ONG

Attendus depuis un moment, les noms des entreprises françaises et étrangères participant au financement de la Conférence sur le climat à Paris, ont été annoncés hier. Les associations écologistes regrettent la présence dans les sponsors officiels, de multinationales issues du secteur des énergies fossiles, et donc fortement polluantes. Elles craignent que les négociations passent dans les mains des pollueurs et dénoncent une opération « green washing ».

Des entreprises présentées comme « des amies du climat »

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a rendu publique hier une « première liste » d'une vingtaine d'entreprises partenaires, toutes « des amies du climat », a-t-il assuré. Parmi elles trouve-t-on Engie (ex GDF Suez), EDF, Renault Nissan, Suez Environnement, Air France, ERDF, Axa, BNP Paribas, Air France, LVMH ou encore Ikéa. Google a également manifesté son envie de faire partie des sponsors.

Laurent Fabius souhaite que ce soutien (financier ou en nature) apporté par les entreprises représente 20% du coût de la conférence. Pour l'heure, il atteint 10%, soit la moitié de l'objectif. Pour justifier ce recours aux sponsors, le ministre des Affaires étrangères a parlé de la nécessité de « réduire le plus possible l'addition pour le contribuable ». Il faut donc « rechercher systématiquement des économies dans tous les postes de dépenses et en même temps de solliciter des entreprises », a-t-il développé.

Ce mécénat vise aussi à « assurer un haut niveau d'exigence environnementale à la conférence elle-même », en permettant par exemple la mise en place de transports écologiques ou l'optimisation énergétique des bâtiments, a expliqué Laurent Fabius. Ainsi, Renault Nissan fournira ainsi 200 voitures 100% électriques, EDF installera les bornes de recharge, Suez Environnement réalisera le plan de gestion des déchets.

Les ONG parlent plutôt de « champions de la pollution ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant