Coopération germano-saoudienne après les attentats en Allemagne

le
0
    BERLIN, 8 août (Reuters) - L'Arabie saoudite a confirmé 
lundi travailler avec l'Allemagne à la recherche des personnes 
liées aux deux attaques djihadistes commises le mois dernier en 
Bavière après un article en ce sens paru dans l'hebdomadaire Der 
Spiegel de samedi. 
    Le 18 juillet, un réfugié afghan ou pakistanais de 17 ans a 
attaqué à la hache les passagers d'un train à hauteur de la 
ville de Wurtzbourg, faisant quatre blessés graves avant d'être 
abattu par la police. Six jours plus tard, un réfugié syrien de 
27 ans arrivé il y a deux ans en Allemagne s'est fait exploser 
aux abords d'un festival de musique organisé dans la ville 
d'Ansbach, faisant 15 blessés. 
    Ces deux attaques ont été revendiquées par L'Etat islamique. 
    Selon un porte-parole du ministère saoudien de l'Intérieur, 
le général Mansour al Tourki, des spécialistes allemands et 
saoudiens de la sécurité se sont rencontrés pour un échange 
d'informations après la découverte d'éléments montrant que l'un 
des attaquants en Allemagne avait été en contact, via les 
réseaux sociaux, avec un membre de l'Etat islamique utilisant un 
numéro de téléphone saoudien. 
    Le général a ajouté que le suspect se trouvait dans un "pays 
en conflit" et n'a pas voulu dire qu'il était de nationalité 
saoudienne. 
    "L'enquête est toujours en cours entre les experts des deux 
pays pour tenter de trouver les parties impliquées dans 
l'affaire", a déclaré le général Tourki à Reuters qui 
l'interrogeait après l'article de Der Spiegel. 
    L'Arabie saoudite s'exprime rarement sur des cas 
particuliers. 
    Le Syrien de 27 ans qui a mené l'attaque d'Ansbach, avait 
fait allégeance à l'Etat islamique sur une vidéo retrouvée sur 
son téléphone, ont indiqué les enquêteurs. 
    Les enquêtes ont révélé que les deux agresseurs avaient été 
en contact avec des tiers via des applications de messagerie, 
possiblement des partisans de l'EI installés en Arabie saoudite, 
précise le Spiegel qui ajoute que leurs correspondants ont 
seulement influencé les deux hommes, mais qu'ils leur ont aussi 
donné des instructions. 
    La porte-parole du ministère allemand des Affaires 
étrangères, Sawsan Chebli, a elle aussi confirmé lundi lors 
d'une conférence de presse que l'Arabie saoudite avait proposé 
d'aider l'Allemagne a enquêter sur les attaques. 
    "L'Allemagne et d'autres pays occidentaux travaillent 
ensemble depuis longtemps avec succès avec l'Arabie saoudite 
dans la lutte contre le terrorisme", a déclaré la porte-parole. 
    Des renseignements importants transmis par l'Arabie saoudite 
ont contribué à empêcher des attentats en Allemagne par le 
passé, a-t-elle ajouté. 
    Selon le porte-parole du ministère allemand de l'Intérieur 
Tobias Plate, le gouvernement a salué la proposition d'aide 
saoudienne et a évoqué l'"importance" de la coopération avec les 
autorités chargées de la sécurité. Il n'a rien voulu dire sur 
l'état d'avancement des différentes enquêtes. 
 
 (Sami Aboudi avec Michelle Martin à Berlin; Henri-Piere André 
et Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant