Convoquer n'est pas jouer

le
0
Convoquer n'est pas jouer
Convoquer n'est pas jouer

Jouer pour son pays est souvent considéré comme le Graal pour un footballeur. Nombreux sont ceux qui, malgré des performances remarquables avec leur club, n'ont pu atteindre l'équipe de France. Mais il y a encore pire : être convoqué et rester sur le banc, sans pouvoir accrocher cette fameuse sélection. Actuellement, ils ne sont pas beaucoup. Resteront-ils dans cette situation ?

  • Benoît Costil (28 ans)


    Le portier rennais peut bien se frotter les mains quant à une probable participation au prochain Euro, il n'est absolument pas certain de porter un jour le maillot tricolore. Convoqué à (presque) chaque rassemblement depuis que Ruffier a décidé qu'il méritait mieux qu'un poste de doublure de doublure en début de saison, Benoît n'attend qu'un signe de DD pour fêter sa première sélection. Problème : Lloris, le titulaire et capitaine, et Mandanda, son remplaçant, sont actuellement au taquet et rarement blessés. Or, si Deschamps compte sur sa personnalité et son comportement exemplaire pour cet été, c'est bien au rang de numéro trois. Pourtant, le temps presse : un certain Areola pousse pour la dernière place des gardiens. Et sachant que Mandanda n'a déjà pas beaucoup de temps de jeu en EDF…

  • Alphonse Areola (23 ans)


    Le petit Alphonse, justement, est dans le même cas que son concurrent niveau statistique. S'il a été appelé en octobre dernier pour pallier la blessure de… Costil, celui qui appartient toujours au Paris Saint-Germain compte zéro apparition avec l'équipe de France. Mais son cas est moins "grave" : beaucoup plus jeune, Areola a le temps de faire son trou dans le groupe bleu après l'Euro. Surtout s'il garde son niveau actuel avec Villarreal, qui laisse entrevoir des qualités bien au-delà de la moyenne. En clair, ce n'est qu'une question de temps. Pour qu'il s'installe durablement dans les 23 et pour qu'il joue.

  • Loïc Perrin (30 ans)


    Sa chance est passée. En novembre 2014, le Stéphanois de cœur profite de performances très convaincantes pour s'immiscer dans la liste de Deschamps pour les matchs amicaux prévus contre la Suède et l'Albanie. Hélas, il regarde ces deux rencontres se dérouler sans lui. Un an plus tard, bis repetita : remplaçant au pied levé un Sakho victime d'un…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant