Convictions AM observe le retour des pays émergents

le
0

(AOF) - Le premier trimestre 2016 a été marqué par le retour de flux positifs sur les actifs émergents (actions et obligations) après de longs mois de consensus négatif sur la classe d'actifs, observe Convictions AM dans son dernier "Point Macro & Convictions". Ce regain d'intérêt s'explique par plusieurs facteurs tels que la stabilisation du dollar et des matières premières, une diminution des craintes sur l'économie chinoise ou encore un sous-investissement manifeste des investisseurs sur les actifs émergents.

La situation de l'économie chinoise n'a pas radicalement changé par rapport à la fin d'année dernière, indique le gérant.L'activité reste orientée à la baisse, la bulle de crédit au niveau des entreprises est toujours là et le problème de surcapacité dans certaines industries n'est pas réglé. Ceci étant dit, l'économie chinoise n'est pas non plus en train de s'écrouler comme certains l'évoquent périodiquement (le fameux " hard landing ") car il y a des moteurs de croissance qui fonctionnent (consommation) et des stabilisateurs puissants (réserves de change et relance budgétaire).

Le pessimisme extrême sur la Chine a été nourri par une communication hasardeuse de la banque centrale chinoise concernant sa devise qui a beaucoup pesé sur le sentiment des investisseurs. Des déclarations plus claires de la PBOC ainsi que la stabilisation du dollar ont permis de dégonfler le stress sur le yuan et, du même coup, d'analyser de manière plus objective la situation chinoise.

Comme Convictions AM l'avait écrit en janvier, le véritable point faible des émergents est, de son point de vue, le niveau d'endettement des entreprises (et pas uniquement en Chine). Il faut donc suivre avec attention l'évolution de la prime que les entreprises doivent payer pour se financer car il y a un phénomène auto réalisateur en cas de hausse de stress.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant