Contrôles au faciès : l'Etat devant la justice

le
0
Pour la première fois, aujourd'hui, le ministère de l'Intérieur et l'Etat sont poursuivis devant la justice pour des contrôles au faciès.

L'audience qui va se tenir mercredi devant le tribunal de grande instance de Paris est attendue. Pour la première fois, l'Etat est poursuivi devant la justice pour des contrôles au faciès. Treize personnes s'estimant victimes de contrôles de police discriminatoires attaquent ainsi l'État et le ministère de l'Intérieur.

Étudiants, salariés, noirs ou arabes, âgés d'environ 18 à 35 ans, les plaignants reprochent à la police de pratiquer des «contrôles injustifiés et discriminatoires» motivés par l'âge ou la couleur de peau. Ce ne sont «pas des militants», selon l'un de leurs avocats, Me Félix de Belloy, mais ils se sont néanmoins signalés auprès du Collectif contre le contrôle au faciès. Ce dernier, qui mène une campagne nationale contre les contrôles abusifs depuis deux ans, a recensé plus de 1500 appels pour signaler de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant