Contributions et motions : mode d'emploi des congrès PS

le
0
Le grand ballet des congrès socialistes bat son plein. Avec le dépôt des contributions, la première phase s'est ouverte.

Le grand ballet des congrès socialistes bat son plein. Avec le dépôt des contributions, la première phase s'est ouverte. Elle est importante. Ces textes, qui décrivent la «vision du monde» de leurs signataires, visent d'abord à opérer des rapprochements entre personnes. En fonction de leur contenu, les uns et les autres se reconnaissent, discutent, s'allient et au bout du compte se rassemblent pour aboutir à la constitution d'une motion. Mais si la rénovation du PS engagée par Martine Aubry a changé les règles du jeu, les socialistes se sont vite adaptés.

Désormais, le premier signataire d'une motion se retrouve automatiquement propulsé dans le rôle de candidat au poste de premier secrétaire. Ce n'était pas le cas en 2008 lors du congrès de Reims où, par exemple, le premier signataire de la motion de Ségolène Royal était le maire de Lyon, Gérard Collomb. Ces règles du jeu avaient projeté les adhérents socialistes dans un double vote: d'abord l'orientation p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant