Contribution Aubry-Ayrault pour le congrès du PS

le
0
CONTRIBUTION AUBRY-AYRAULT POUR LE CONGRÈS DU PS
CONTRIBUTION AUBRY-AYRAULT POUR LE CONGRÈS DU PS

PARIS (Reuters) - Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault présenteront ensemble une contribution générale au prochain congrès du parti socialiste en octobre afin de réussir le changement "dans la durée".

"Ce texte trace les perspectives d'avenir pour le Parti socialiste et la gauche au pouvoir", expliquent mardi la dirigeante du PS et le Premier ministre dans un communiqué.

Tous deux proposent à l'ensemble des dirigeants du PS, comme aux membres du gouvernement, "de soutenir de façon exclusive cette contribution générale."

L'objectif est de "soutenir le gouvernement dans la mise en oeuvre des 60 engagements du programme présidentiel pour le redressement de la France dans la justice, être à l'écoute des Français, penser et proposer les réformes de l'après crise, rassembler les socialistes", dit le texte.

La rédaction d'une contribution précède souvent celle d'une motion au PS et la plupart du temps, le premier signataire d'une motion est candidat au poste de premier secrétaire.

Depuis qu'Harlem Désir, le numéro 2 du PS, a annoncé qu'il ne serait pas candidat au poste de premier secrétaire si Martine Aubry décidait de se représenter, l'incertitude grandit sur les intentions de la maire de Lille.

Dans un premier temps, Martine Aubry avait annoncé son départ "sauf circonstances exceptionnelles" au prochain congrès. Mais, depuis, ses intentions semblent moins tranchées.

La première secrétaire pourrait en théorie faire durer le suspense jusqu'au 12 septembre, date du conseil national de synthèse pour la préparation du Congrès.

Dans une tribune publiée mardi par Le Monde, le ministre de l'Agriculture Stéphane le Foll, proche de François Hollande, attribue au PS une feuille de route pour une décennie.

Selon lui, le futur patron du PS devra être pour François Hollande ce que l'actuel président fut pour Lionel Jospin de 1997 à 2002.

Dans Paris Match, le ministre du travail Michel Sapin ne croit pas que "François Hollande sera gêné si Martine Aubry veut rester première secrétaire".

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant