Contre-offensive afghane pour tenter de reprendre Kunduz

le , mis à jour à 11:40
0

* Le chef des taliban appelle Kaboul à reconnaître sa défaite * L'armée américaine lance une frappe aérienne dans les faubourgs * La prison et le siège de la police repris par l'armée afghane (Actualisé avec témoignages sur la situation dans la ville) par Mirwais Harooni KABOUL, 29 septembre (Reuters) - L'armée afghane a lancé une contre-offensive dans le but de reprendre la ville de Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, dont le centre est tombé lundi aux mains des taliban, a annoncé mardi le ministère de la Défense. L'armée américaine a mené mardi une frappe aérienne contre les taliban dans les faubourgs de Kunduz, ville de 300.000 habitants qui est le chef-lieu de la province du même nom, a indiqué l'Otan. "Les forces américaines ont procédé à une attaque aérienne aujourd'hui à Kunduz afin d'éliminer une menace pour la coalition et pour les forces afghanes opérant dans les parages de Kunduz", a déclaré le colonel Brian Tribus, porte-parole de la coalition, dominée par l'Otan. "De nouvelles troupes sont arrivées à Kunduz et une opération a été lancée", a déclaré le ministère afghan de la Défense, pour qui les forces gouvernementales, qui ont passé la nuit retranchées à l'aéroport, vont reprendre rapidement Kunduz. Les forces gouvernementales ont repris la prison de la ville ainsi que le siège de la police de la province, qui avaient été pris lundi soir. La veille, les taliban avaient libéré plusieurs centaines de détenus incarcérés dans cette prison. Avec la chute du centre de Kunduz, c'est la première fois en près de 14 ans de conflit que les taliban se sont emparés d'une capitale provinciale, un revers de taille pour le gouvernement du président Ashraf Ghani, en place depuis un an. Un responsable gouvernemental présent à l'aéroport de Kunduz a fait état de violents combats mardi, et l'électricité et le téléphone demeurent coupés dans la majeure partie de la ville. LE MOLLAH MANSOUR CLAME VICTOIRE "D'importants combats sont en cours. De nouvelles troupes sont arrivées. Les forces de sécurité afghans reprennent la plupart des sites stratégiques de la ville et on entend des fusillades dans nombre d'endroits", a déclaré Matin Safraz, fonctionnaire au ministère de l'Intérieur. Selon des habitants de Kunduz, les taliban patrouillent dans les rues de la ville à bord de véhicules pris à l'armée, à la police et aux ONG caritatives occidentales. "Depuis hier, ils ont pris le contrôle de notre hôpital, de la banque centrale et d'autres bâtiments administratifs", a témoigné Abdul Ahad, médecin à l'hôpital de la ville. "Ils se comportent très bien avec tout le monde, notamment avec les médecins. Ils pourraient s'attirer la sympathie des gens, s'ils restent plus longtemps", a-t-il dit. Le nombre de combattants islamistes s'est accru mardi matin dans Kunduz, et ils ont miné certaines des voies d'accès à la ville, a déclaré pour sa part un commerçant. Dans un message adressé mardi, le nouveau dirigeant des taliban, le mollah Akhtar Mansour, estime que le gouvernement afghan doit reconnaître sa défaite. "Ces conquêtes sont la conséquence du soutien d'Allah tout puissant et des sacrifices des moudjahidine (combattants). Aussi, les autorités de Kaboul doivent être avoir le courage de reconnaître leur défaite", a dit le mollah Mansour. "Les habitants de Kunduz ne doivent pas craindre pour leur vie et leurs biens. Ils doivent continuer à vivre normalement, sans aucune tension", a-t-il ajouté. (avec Jessica Donati, Hamid Shalizi et Kay Johnson; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant