Contre le racisme, les villes peuvent mieux faire

le
3
Contre le racisme, les villes peuvent mieux faire
Contre le racisme, les villes peuvent mieux faire

Trente ans après la Marche pour l'égalité, et alors que la parole raciste se libère en France, la lutte contre les discriminations ne figure toujours pas parmi les priorités des maires des principales villes de France. C'est en substance le constat décevant dressé par le premier baromètre contre le racisme publié aujourd'hui, en exclusivité pour notre journal, par le laboratoire d'idées République et Diversité, en partenariat avec le Cran (Conseil représentatif des associations noires).

Une moyenne générale médiocre

Loin des grands discours et de l'affichage politique, les deux associations ont cherché à déterminer quelles étaient les communes les plus impliquées au quotidien dans la lutte contre le racisme. A la surprise générale, Villeurbanne se hisse sur la première marche du podium, tandis que Marseille la multiculturelle pointe bonne dernière. « Il ne s'agit évidemment pas de dire si ces villes sont ou non racistes, mais de voir ce qu'elles font concrètement pour la diversité », décrypte Louis-Georges Tin, le président du Cran.

Les 50 villes sélectionnées ont en effet été notées en fonction des actions mises en ?uvre sur le terrain dans divers domaines : éducation, culture, sécurité? La note générale est plutôt médiocre : à peine 42,26 sur 100 de moyenne générale. En définitive, seules 18 communes ? soit à peine 36% ? ont obtenu la moyenne. Peut mieux faire, donc? « Ce baromètre doit servir d'électrochoc aux élus, leur donner envie de s'améliorer », espère Louis-Georges Tin. Le débat pourrait en tout cas prendre de l'ampleur durant la campagne des municipales. « Cela devrait créer une dynamique, permettre aux maires de se rendre compte que certains élus mènent des actions utiles et qu'ils doivent leur emboîter le pas », renchérit Doudou Diène, ex-rapporteur à l'ONU sur les questions de racisme et membre du jury de ce baromètre.

Un guide des bonnes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 4 déc 2013 à 16:49

    de culture différentes

  • janaliz le mercredi 4 déc 2013 à 13:02

    LG Tin : ce mec a trouvé une sinécure grâce à ses potes en place. Donc renvoi de l'ascenseur... Au lieu d'attendre des subventions municipales certaines associations feraient bien de mettre leurs adhérents au travail, çà pourrait aider à l'intégration... Les censeurs n'aiment pas la vérité et commence à nous courir sur le haricot. Des problèmes de prostate à cacher ...

  • M2711013 le mercredi 4 déc 2013 à 08:04

    L anti-racisme ne se décrète pas ! il se cultive ! alors peut-être avez vous échoué MM les politiques ! ou peut-être simplement en avez-vous trop fait ?