Contre le chômage, «l'État n'est pas le seul acteur»

le
0
Le chef de l'État mise sur la négociation entre les partenaires sociaux pour assouplir le marché du travail et sur une reprise économique mondiale en 2014 pour améliorer la situation de l'emploi en France.

Ses proches le disent toujours serein, indéfectiblement. François Hollande se laisse rarement abattre. C'est la force de cet optimisme que le président a voulu transmettre lors de ses premiers v½ux aux Français, lundi soir. Chez lui, ce n'est pas forcément que de la méthode Coué. Le chef de l'État attend des résultats de sa politique de compétitivité. Pour réussir 2013, il a aussi fait des paris qu'il espère remporter. Mais qui, c'est là le problème, ne dépendent pas de sa volonté.

Pour parvenir à «inverser la courbe» du chômage, «l'État n'est pas le seul acteur», a admis le président lors de ses v½ux. Un aveu. En social-démocrate convaincu, François Hollande croit en la négociation. Le chef de l'État voudrait en faire la marque de fabrique ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant