Contre le cancer de la prostate, ils adoptent la moustache

le
0
Lancée comme une blague en 2004, la campagne de prévention «Movember» rencontre un succès grandissant dans le monde anglo-saxon.

En novembre, se laisser pousser la moustache peut aider à lutter contre le cancer de la prostate ainsi que d'autres maladies masculines. Ce n'est pas une blague, mais une opération très sérieuse lancée en Australie sous le nom de Movember, une contraction en anglais de november et de mo, argot pour moustache.

Le principe est simple : les participants se rasent de près le 1er novembre, puis se laissent pousser la moustache jusqu'à la fin du mois. L'apparition de poils au-dessus de la lèvre supérieure provoque la surprise des interlocuteurs et permet de lancer spontanément la conversation sur Movember, puis de faire parler des maladies masculines, cancer de la prostate en tête, et enfin de lever des fonds pour la recherche et l'accompagnement de ces maladies.

«Cette campagne est un moyen amusant et humoristique de faire passer un message tout à fait sérieux», résume Bill McIntyre, porte-parole de Movember à Londres. Le mouvement a démarré un peu comme une blague au s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant