Contesté, Corbyn s'efforce de reprendre le Labour en main

le
0
    LONDRES, 6 janvier (Reuters) - Le chef de file de 
l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, a limogé mercredi Pat 
McFadden, chargé de la Politique européenne au sein du Labour, 
accusé d'avoir manqué de loyauté, et a remplacé sa porte-parole 
chargée de la Défense, Maria Eagle, qui ne faisait pas mystère 
de son soutien à la politique nucléaire militaire britannique. 
    Elu à la tête du Labour après la débâcle essuyée aux 
législatives du mois de mai dernier, Jeremy Corbyn est contesté 
par de nombreuses personnalités de l'opposition qui lui 
reprochent de faire glisser le Parti travailliste sur sa gauche. 
    Plusieurs membres du "shadow cabinet" (gouvernement fantôme) 
n'ont pas hésité ces derniers temps à étaler leurs divergences 
notamment en matière de défense et de relations extérieures, au 
risque de brouiller l'image des travaillistes au Parlement où 
ils peinent à faire entendre leur voix. 
    Ce jeu de chaises musicales, après des jours de 
tergiversations, n'a pas échappé à la majorité conservatrice, et 
notamment au Premier ministre David Cameron qui a ironisé sur le 
"plus long remaniement de l'histoire". 
    Pat McFadden a annoncé lui-même sa mise à l'écart qu'il a 
expliquée par des propos sur le terrorisme qu'il a tenus à 
Westminster et qui divergeaient avec la ligne définie par Jeremy 
Corbyn. Il sera remplacé par Pat Glass, anciennement chargé de 
l'Education et ouvertement pro-européen. 
    La porte-parole du Labour chargée de la Défense, Maria 
Eagle, sera de son côté remplacée par Emily Thornberry. Eagle 
avait fait part de son soutien au renouvellement du programme de 
sous-marins nucléaires Trident contre l'avis de Corbyn, qui 
estime que ses 100 milliards de livres de budget pourraient être 
mieux utilisés. 
    La direction du Labour a également décidé de changer de 
porte-parole aux Affaires culturelles, Michael Dugher, tandis 
que celui chargé du Rail, Jonathan Reynolds a décidé 
démissionner. 
    "Il en est arrivé à juger qu'il n'avait plus confiance, ni 
en Michael (Dugher) ni en Pat (McFadden)", a déclaré à Sky News 
John McDonnell, chargé des Finances au sein du gouvernement 
fantôme travailliste. 
    "Sur certaines questions, ils sapaient son autorité et 
n'acceptaient pas le mandat qu'il (Corbyn) a reçu des militants 
lors de son élection." 
    Jonathan Reynolds, qui a publié sa lettre de démission sur 
sa page Facebook, a dit "comprendre le besoin d'une plus grande 
discipline et juger qu'il était dès lors plus approprié de 
défendre son point de vue" sur les bancs du Parlement plutôt 
qu'au sein du "shadow". 
 
 (Kylie MacLellan; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant