Contestation fiscale : deux mois de reculades

le
0
Face aux contestations, le gouvernement a jusqu'ici beaucoup reculé (taxe sur l'excédent brut d'exploitation, taxation de certains produits d'épargne, écotaxe). Un cercle vicieux s'est depuis enclenché.

Un calvaire. Le gouvernement traverse, depuis la présentation du budget 2014, le 25 septembre, sa séquence la plus difficile depuis son arrivée au pouvoir. Si les questions fiscales n'expliquent pas tout, elles ont largement cristallisé le mécontentement des Français. Au cours de cette période, le pays a basculé d'un sentiment de «ras-le-bol» dans ce domaine, constaté par le ministre de l'Économie lui-même, Pierre Moscovici, à la révolte fiscale qui embrase la Bretagne contre l'écotaxe poids lourds et se diffuse ailleurs.

Ce week-end, une opération escargot contre l'écotaxe poids lourds a ainsi mobilisé plusieurs milliers de routiers dans toute la France. Mais le prochain cauchemar du gouvernement risque d'être la hausse de la TVA prévue le 1er janvier. ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant