Contes et légendes de la Lune pleine

le
0
Une "super Lune" au-dessus du village de Marbach am Neckar, près de Ludwigsbourg, le 14 novembre 2016 en Allemagne ( AFP / THOMAS KIENZLE )
Une "super Lune" au-dessus du village de Marbach am Neckar, près de Ludwigsbourg, le 14 novembre 2016 en Allemagne ( AFP / THOMAS KIENZLE )

Fascinante, envoûtante, inquiétante: la Lune, unique satellite naturel de la Terre, alimente mythes et croyances depuis des millénaires, et encore de nos jours, près d'un demi-siècle après que l'Homme a réussi à fouler son sol.

Lundi, le spectacle de l'apparition de la "super Lune" dans les diverses régions du monde a été suivi avec excitation par les médias et les amateurs. L'astre de la nuit, en phase de pleine Lune, se trouvait à seulement 356.509 km de la Terre, contre une distance moyenne de 384.400 km. Il n'avait jamais été aussi prêt de nous depuis près de 70 ans.

"La Lune nourrit l'imaginaire de l'homme, elle attise ses fantasmes et invite au mystère", déclare à l'AFP Bernard Melguen, chargé de cours d'astronomie à l'Université de Nantes.

Notre satellite remplit un rôle objectif important vis-à-vis de la Terre: il génère les marées et stabilise l'axe de la Terre et donc son climat.

Mais il éveille aussi des peurs, surtout les jours de pleine Lune.

"L'être humain est un animal diurne. La Lune est inséparable de la nuit et des craintes qu'elle fait naître", relève Anne Marchand, conteuse spécialiste des mythes. "Lorsqu'elle est pleine, elle donne l'impression d'avoir encore plus de puissance", dit-elle à l'AFP.

Depuis la Terre, la forme visible de l'astre change tout au long de son cycle de 29,5 jours environ. Nouvelle Lune, Lune montante, pleine lune, Lune descendante. En quelque sorte, "elle grandit puis disparaît avant de renaître", note Bernard Melguen.

Une "super Lune" près d'un gratte-ciel de Taipei, le 14 novembre 2016 à Taïwan
Une "super Lune" près d'un gratte-ciel de Taipei, le 14 novembre 2016 à Taïwan ( AFP / SAM YEH )

"C'est à l'origine des croyances de mort et de résurrection", notamment dans l'Egypte antique, assure-t-il. "Osiris, à l'image de la Lune, est le premier mort qui ressuscite", ajoute le conférencier, auteur de plusieurs livres sur la Lune parus aux Editions de la Martinière et chez l'éditeur breton Apogée.

La Lune a fréquemment les traits d'une déesse (Artémis chez les Grecs) mais pas toujours. Dans la mythologie sumérienne, l'astre, qui joue un rôle très important, est masculin. Et c'est le dieu Thot qui a la charge de la Lune chez les Egyptiens.

- Bébés, cheveux, ongles, plantes... -

Les sorcières viennent invoquer la déesse de la Lune lors des nuits de pleine Lune, optimisant leurs pouvoirs magiques.

Et c'est encore notre brave satellite qui fait surgir dans l'imaginaire des humains le personnage du loup-garou, un homme qui se transforme en loup au moment de la pleine Lune.

Cette phase de la Lune a eu aussi la réputation d'attiser certains troubles mentaux, relève Bernard Melguen. "Au XIXe siècle, dans certains asiles anglais, on battait les lunatiques avant, pendant et après la pleine Lune pour les calmer", affirme-t-il.

L'astre, qui grossit au fil des jours, est "souvent associé à la fécondité, à ce qui croît, à ce qui pousse", note Anne Marchand.

Le fait que le cycle menstruel de la femme (28 jours en moyenne) soit proche du cycle de la Lune a alimenté en son temps nombre de supputations mais pour les scientifiques, il ne s'agit que d'une coïncidence.

De même, "il ne naît pas davantage de bébés au moment de la pleine Lune", dit Bernard Melguen. Les études statistiques dans différents pays n'ont pas permis d'établir de corrélation. Toutefois la croyance est tenace.

L'astre aurait aussi le pouvoir de faire pousser davantage les cheveux et les ongles en phase de Lune montante. Selon cette croyance, si l'on veut éviter d'aller trop souvent chez le coiffeur, mieux vaut s'y rendre en phase de Lune descendante.

Une "super Lune" au-dessus de la Cité Interdite à Pékin, le 14 novembre 2016 en Chine
Une "super Lune" au-dessus de la Cité Interdite à Pékin, le 14 novembre 2016 en Chine ( AFP / NICOLAS ASFOURI )

Nombre de personnes pensent aussi que la Lune, qui réémet la lumière du Soleil, a une influence sur le jardinage. Suivant que la lune est ascendante ou descendante, il convient de planter telle ou telle plante. Bien connaître son calendrier lunaire est alors un must pour réussir ses plantations.

"L'influence de la Lune sur le vivant, on y aboutira un de ces jours, lorsqu'on aura une biologie assez fine, des avancées en neurosciences", pense Bernard Melguen.

"Par exemple, mon épouse dort très mal à la pleine Lune. Il y a des gens qui sont plus sensibles que d'autres", dit-il.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant