Construire uniquement grâce aux déchets

le
0
Les déchets peuvent constituer une alternative tout à fait crédible aux matériaux de construction ordinaire.
Les déchets peuvent constituer une alternative tout à fait crédible aux matériaux de construction ordinaire.

Tel est l'ambitieux défi que doit relever prochainement l'Université de Brighton (Grande-Bretagne).

L'éco-construction ne cesse de progresser, d'où une réduction encore relative, mais tout de même encourageante des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des bâtiments. Éco-matériaux et économies d'énergie ont le vent en poupe, portés par des normes de plus en plus strictes et des objectifs de verdissement gouvernementaux dont il faut souhaiter qu'ils seront atteints ou même dépassés dans les délais fixés.
Des initiatives encourageantes fleurissent également. On citera parmi elles la « Villa déchets » installée dans un éco-quartier de Nantes (Loire-Atlantique) en début d'année dernière ? une structure analogue pourrait faire son apparition à New York (États-Unis) courant 2014 ? et ce bâtiment imaginé par l'architecte britannique Duncan Baker-Brown qui a la particularité d'être construit uniquement à partir de détritus.
Une première de l'autre côté de la Manche à laquelle l'Université de Brighton contribuera activement puisqu'elle sera chargée, dans les jours qui viennent et jusqu'en mai prochain, de la conception cette structure hors norme.

Une démarche durable et participative
Les déchets utilisés sont tous issus de chantiers et d'industries de la région. Artisans, étudiants et résidents locaux ont par ailleurs la possibilité de s'associer eux aussi au processus de construction. Citoyenne, participat
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant