Construire durable avec des matériaux écologiques, c'est possible

le
0

Avec le printemps vient le temps de donner un coup de neuf à sa maison ! Des salons de l’éco construction se déroulent ce mois-ci un peu partout en France. L’occasion de découvrir l’art et la manière de construire sa maison avec des matériaux écolos... un pari sur l’avenir !

Après Bonifacio le week end dernier, c’est désormais à Melgven dans le Finistère que va se tenir le salon de l’écoconstruction ces 16 et 17 avril 2016. Après avoir rencontré un franc succès ces dernières années, les journées de l’écoconstruction rassemblent des professionnels de l’habitat et des particuliers désireux d’en savoir plus sur ce nouveau mode de construction écologique. Les stars de ce rendez-vous? Le bois, la paille, le liège, la ouate de cellulose et les matériaux recyclés, mais aussi l’isolation thermique et le solaire photovoltaïque!

Une alternative technique aux matériaux conventionnels

Aujourd’hui, les bâtiments consomment 40% de l’énergie mondiale et ils sont à l’origine de 36% des émissions de CO2. La solution? Des constructions intelligentes, combinant une technologie respectueuse de l’environnement et une approche attentive aux besoins des habitants. Pour les salons de l’écoconstruction, l’objectif est clair: montrer que construire ou rénover son habitat avec des matériaux écologiques est tout à fait possible.

Construire durable, oui mais avec quoi? Grâce à des matériaux d’origine naturelle issus des sols (argile, terre, ...), de la sylviculture, de l’agriculture, de l’élevage ou encore du recyclage (bois, liège, lin, chanvre, papier, ...). Ces écomatériaux sont une véritable alternative aux matériaux conventionnels et ils présentent l’avantage d’être plus respectueux de l’environnement. D’ailleurs pour les convaincus, ces moyens offrent de bien meilleures performances de confort. C’est notamment le cas de la ouate de cellulose, de la paille et du liège qui permettent d’isoler les murs et les toitures, ou encore du pisé, un système de construction en terre crue très efficace pour l’inertie thermique.

Un projet qui peut être intéressant économiquement

Comme quoi ce qui est écologique peut aussi être économique. Le bilan de l’addition pour ces constructions en matériaux écolos peut être gagnant sur le long terme. Car même si l’achat des matériaux représente un investissement plus coûteux au départ - de 1450 à 1820 par m² de surface utile -, ceux-ci se veulent plus stables et ils se dégraderont moins vite face aux risques de tassement ou d’humification. D’ailleurs, construire durable c’est aussi penser local. Chaque région a ses ressources, ses spécificités et son savoir-faire traditionnel: une bonne idée donc pour faire tourner l’économie locale en embauchant des artisans qui maîtrisent les éléments naturels de leur région.

Il faut également savoir qu’en cas de construction ou de rénovation énergétique, le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer propose des aides financières comme le cumul de l’éco-prêt à taux zéro et du crédit d’impôt Transition Énergétique.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant