Construction : le B.A.-BA du BBC

le
0
Grenelle de l'environnement oblige, le Label Bâtiment basse consommation (BBC) s'impose de plus en plus aux constructions comme à la rénovation.Que se cache-t-il derrière ce sigle un peu barbare ?

Il s'invite partout, chez les promoteurs de logements neufs, les constructeurs de maisons individuelles, les rénovateurs... Le PTZ+ (nouveau prêt à taux zéro) lui fait même une place d'honneur... Bref, le Label Bâtiment basse consommation (BBC), qui se transformera en norme incontournable dès le 1er janvier 2013, est devenu un point de passage obligé.

En quoi consiste le label BBC-Effinergie ?

Construire un logement neuf nécessite de respecter la réglementation thermique (RT). Pour l'heure et avant l'entrée en vigueur de la RT 2012 pour l'habitat résidentiel, c'est la RT 2005 qui prévaut. Mais le label BBC dans le neuf a des exigences plus élevées, sur la base d'un référentiel établi par l'Association Effinergie. A l'échelon national, un logement BBC doit répondre à un certain seuil de perméabilité à l'air et consommer au maximum 50 kWh/m2/an d'énergie primaire (80 kWh/m2/an pour la rénovation, selon l'arrêté du 29 septembre 2009). Cette valeur est toutefois modulée en fonction de la zone climatique et de l'altitude. A la valeur de 50 kWh/m2/an s'applique un coefficient, variant selon les régions, qui oscille de 0,8 à 1,3. Si le logement se situe dans l'Yonne, par exemple, sa consommation d'énergie primaire sera calculée en fonction d'un coefficient de 1,3. Il devra donc respecter une performance énergétique de 65 kWh/m2/an. Dans le sud de la France, ce coefficient est ramené à 0,8, soit 40 kWh/m2/an. Même principe si le logement se situe en altitude (coefficient variant de 0 à 0,2).

Qu'est-ce-que l'énergie primaire ?

Il s'agit de l'énergie disponible dans la nature avant toute transformation. Pour les logements neufs BBC, la valeur moyenne de 50 kWh/m2/an d'énergie primaire est établie à partir des consommations de chauffage, d'eau chaude, de rafraîchissement, de ventilation et d'éclairage. Elle ne représente pas la consommation d'énergie finale, c'est-à-dire celle incluant les autres postes du logement (électroménager, matériel hi-fi, télévision, etc.) qui augmentent de 50 à 60 kWh/m2/an la consommation d'énergie.

Qu'apporte le label BBC ?

Il amène un confort accru et des économies d'énergie. Par rapport à un logement construit selon la RT 2005 et qui consomme en moyenne 150 kWh/m2/an, un logement BBC adoucit la facture d'énergie primaire d'un tiers. Pas négligeable en période de flambée du coût des énergies. Un bémol toutefois : la consommation moyenne d'un logement BBC est calculée à partir d'un usage conventionnel (19 °C le jour, 16 °C la nuit dans les chambres). A défaut de respecter certains critères (si vous ouvrez souvent les fenêtres alors que le chauffage fonctionne ou si vous ne vous satisfaisez pas de 19 °C le jour, par exemple), la note peut grimper sensiblement.

Autre précision : le label BBC est attribué à l'immeuble et non au logement, alors qu'entre un appartement en rez-de-chaussée et un autre au dernier étage, il existe forcément des écarts. Autre avantage, la possibilité, pour les primo-accédants, d'obtenir un montant de PTZ+ beaucoup plus élevé en BBC qu'en non-BBC. En matière d'investissement locatif, le dispositif Scellier privilégie également la labellisation, faisant bénéficier cette année les logements neufs BBC d'une réduction d'impôt de 22 % contre 13 % pour les autres, soit 9 points d'écart.

Quel coût ?

Un logement neuf estampillé BBC coûte en moyenne 5 à 6 % de plus qu'un logement classique. Ce qui s'explique par la nécessite d'agir sur l'enveloppe du bâtiment, de traquer sa perméabilité à l'air, d'intégrer des systèmes de chauffage, d'eau chaude, de ventilation, etc., plus performants.

Qui le délivre ?

Trois organismes certifient l'habitat résidentiel : Cerqual (neuf ou rénovation), Promotelec et Céquami, ce dernier traitant uniquement la maison individuelle.

LIRE AUSSI :

Japon dévasté

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant