Construction du barrage de Sivens : «Une erreur d'appréciation», selon Royal

le
2
Construction du barrage de Sivens : «Une erreur d'appréciation», selon Royal
Construction du barrage de Sivens : «Une erreur d'appréciation», selon Royal

Il y a eu «une erreur d'appréciation» dans la décision de construire le barrage de Sivens (Tarn) et «un tel ouvrage ne serait plus possible aujourd'hui», a estimé dimanche la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, lors du Grand Rendez-vous La Monde/i Télé/Europe 1. «La durée de la réalisation, d'obtention d'autorisations, des délais, est beaucoup trop longue sur ce type d'équipement, ce qui fait qu'au moment où les travaux commencent, souvent, les ouvrages sont périmés», a-t-elle expliqué. «Aujourd'hui, une décision de construction d'un ouvrage tel que celui-ci ne serait plus possible».

Elle a par ailleurs condamné les violences qui ont été perpétrées ces derniers jours lors des manifestations, en mémoire à Rémi Fraisse, le jeune militant écologiste décédé sur le chantier du barrage.

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a indiqué que la réunion de mardi avec l'ensemble des parties prenantes est destinée à trouver des solutions. «Le moment est  venu de donner une suite au rapport que j'ai commandité; ma responsabilité, c'est de trouver des solutions. Je reçois les responsables locaux, (préfet, président du conseil général..)  ainsi que des experts pour savoir quelles sont les différentes solutions possibles». «Le rapport dit que les solutions alternatives n'ont pas été sérieusement étudiées, que les compensations environnementales ne sont pas suffisantes et qu'il y a une incertitude au niveau du financement, car les fonds européens ne peuvent pas intervenir pour financer une extension de l'irrigation», a résumé Ségolène Royal.

Un tacle aux élus de la région

Au passage, elle n'a pas manqué de tancer les élus de la région (NLDR l'ancien ministre socialiste Martin Malvy préside le conseil régional depuis le 16 avril 1998) : «Si c'était ma région, il y a longtemps que j'aurais arrêté la situation et mis tout le monde autour de la table.»

.@RoyalSegolene "si ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le dimanche 2 nov 2014 à 15:06

    "La durée de la réalisation, d'obtention d'autorisations, des délais, est beaucoup trop longue sur ce type d'équipement, ce qui fait qu'au moment où les travaux commencent, souvent les ouvrages sont périmés.ELLE EST AU GOUVERNEMENT QU'ATTEND ELLE POUR SIMPLIFIER L'ADMINISTRATION.Elle étrangle l'économie et il a fallu 3 ans de pouvoir socialiste pour qu'elle s'en rend compte.Aveugle sourd et dogmatique c'était leur culture de la politiaue

  • M8252219 le dimanche 2 nov 2014 à 11:41

    Hollande ta démocratie part en quenouille,ta ministre S. Royal instrumentalise la mort d'un manifestant pour annuler un projet économiquement utile.