Construction de logements neufs : l'hémorragie continue

le
6

La construction de logements neufs en France a encore chuté de 17,6% entre février et avril. Il semble bien difficile que François Hollande honore sa promesse de bâtir 500.000 logements durant son quinquennat.

De mal en pis. Au fil des mois, la construction de logements neufs recule inexorablement en France. Selon les derniers chiffres communiqués ce mardi par le ministère du Logement, on aura bâti 69.925 appartements ou maisons neufs entre février et avril, soit un recul de 17,6%. Le reflux s'accélère puisqu'il n'atteignait que 11,4 % sur les trois premiers mois de l'année. «Lorsqu'on regarde les chiffres sur douze mois glissants, les mises en chantier sont tombées à 316.000, ce qui représente une descente continue», affirme François Payelle, président de la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers).

En effet, la construction de logements neufs a culminé à 421.000 unités en 2011 avant de descendre à 330.000 l'année dernière. Cette glissade est particulièrement ennuyeuse pour François Hollande car pendant la campagne présidentielle il s'était engagé à bâtir 500.000 logements pour en finir avec le mal-logement et faire baisser les prix de l'immobilier. Or cet objectif semble s'éloigner à grande vitesse au fur et à mesure que le quinquennat se déroule. Et tout indique que cette déprime n'est pas près de s'arrêter.

Chômage inquiétant

Les permis de construire qui précèdent les mises en chantier continuent à piquer du nez avec un recul de 22,8% de février à avril avec 94.000 unités. Au cours des douze derniers mois, le nombre de permis de construire (393.000) a reculé de 21,5%. Cette morosité est due à plusieurs facteurs: la hausse continue du chômage qui dissuade beaucoup de ménages de se lancer dans l'acquisition d'un logement, les exigences accrues des banques qui raccourcissent les durées de prêt immobilier et des prix qui ne décrochent pas.

Pour écraser leur tarifs, les promoteurs immobiliers plaident depuis longtemps pour une baisse des coûts de construction et du terrain. Sur le premier sujet, Sylvia Pinel, la nouvelle ministre du Logement, devrait annoncer très vite la simplification des normes de construction (moins de places de parking par logement par exemple) qui devrait aller dans le bon sens. Pour ce qui concerne le prix des terrains, cela sera plus compliqué car il faudrait modifier la fiscalité qui, aujourd'hui, favorise les propriétaires de foncier qui les gardent longtemps.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.barbe6 le mercredi 4 juin 2014 à 10:41

    Clap, Clap EELV et Duflot.Le dogmatisme de la décroissance verte en application.

  • sidelcr le mercredi 28 mai 2014 à 08:56

    Taxes , contrôles & normes bidons , frais de notaires abusifs , après la voiture nos gouvernements successifs coulent l'immo à la recherche de fonds pour couvrir leurs gabegies depuis 30 ans

  • supersum le mercredi 28 mai 2014 à 07:58

    On dit merci Duflop

  • JERIKAE2 le mercredi 28 mai 2014 à 06:58

    baisse des prix, peu d inflation,hausse des taxes et des charges, conditions draconiennes de revente, en preparation le loyer implicite, hausse des taxes locales...........devenir propriétaire c est devenu la ruine,bravo les idealistes socialistes negrier affameurs

  • M9390997 le mercredi 28 mai 2014 à 03:21

    J'ai acheté un appartement BOUYGUES, jamais plus, c'est de la M....

  • M9390997 le mercredi 28 mai 2014 à 03:19

    J'ai acheté un appartement BOUGUES, jamais plus, c'est de la M....