Constructeurs automobiles : nos conseils après un été éprouvant

le
0
Le secteur automobile a passé un été mouvementé. Nos conseils sur les arbitrages à faire en Bourse. (© FCA / Daimler / Peugeot / Renault)
Le secteur automobile a passé un été mouvementé. Nos conseils sur les arbitrages à faire en Bourse. (© FCA / Daimler / Peugeot / Renault)

Depuis cinq ans, l’indice européen des grandes valeurs du secteur automobile a quasiment doublé (+93%). Dans ce laps de temps, Fabien Laurenceau, stratège d’Aurel BGC, a observé un arbitrage «violent» et en deux étapes de la part des investisseurs entre les trois constructeurs allemands (Volkswagen, BMW et Daimler) d’une part et leurs autres homologues européens (Renault, Peugeot et Fiat Chrysler Automobiles 'FCA') de l’autre.

Entre 2010 et mi-2012, les constructeurs allemands ont tout d’abord réalisé un meilleur parcours en Bourse, profitant de positions avantageuses à l’international et sur le segment du haut de gamme avant que les «non allemands» ne comblent leur déficit de valorisation sous l’effet du rebond des marchés à la sortie de la crise des dettes souveraines européennes.

Bloc "A lire aussi"

Mais, coup de théâtre, le marché chinois, premier débouché mondial pour l’automobile, a reculé de 6,6% en juillet dernier, pour le deuxième mois consécutif. En un mois, les actions des six constructeurs cités précédemment ont toutes perdu environ 10%. Pourtant, tous ces groupes n’ont pas la même sensibilité au marché chinois.

Les plus exposés, en termes de volumes et de résultats sont les allemands Volkswagen (50% de ses ventes unitaires) et BMW (22%). La Chine est aussi, devant la France, le premier marché de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant