Consternation dans la principauté de Monaco

le
0
Les Monégasques s'interrogent sur la rumeur selon laquelle les jeunes époux ont résidé près de Durban dans deux hôtels séparés.

Stupeur, incompréhension, chagrin. Ce sont les sentiments qui se dégagent auprès des Monégasques après la véritable avalanche médiatique de nouvelles plus ou moins fiables qui affluent depuis l'Afrique du Sud et qui secouent les cœurs après les noces du prince souverain. «Je ne comprends pas - explique Gérard un artiste peintre installé en principauté depuis le début des années 1970 - j'ai assisté à la soirée au cours de laquelle le couple a annoncé ses fiançailles sur la terrasse d'un hôtel de luxe de Monaco. Charlène avait l'air tout à fait radieuse. Même si par moments elle paraissait quelque peu nostalgique.»

Pourtant, lorsque l'on évoque les supposées turpitudes d'avant et d'après mariage, c'est tout de même un sentiment de fête gâchée qui domine dans les rues de la principauté. «Ici, à Monaco - raconte Hervé, un Monégasque de souche - il y a une frontière. Malheureusement, elle n'empêche pas les ragots de se déverser sur notre petit territoi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant