Constancio (BCE) relativise la chute des Bourses chinoises

le
0

MANNHEIM, Allemagne, 25 août (Reuters) - Une réaction de la Banque centrale européenne à la forte chute des marchés actions chinois serait prématurée a estimé mardi Vitor Constancio, son vice-président, qui a ajouté que la politique monétaire ne pouvait en revanche prévenir l'impact sur l'inflation de la forte chute des prix du pétrole, qu'il a qualifiée de temporaire. Vitor Constancio a souligné le poids limité des marchés actions en Chine par rapport à l'économie du pays et la réaction impulsive des marchés des autres pays. "Il est trop tôt pour comprendre pleinement ce qui s'est passé et qui est maintenant en train d'être corrigé dans de nombreux marchés", a dit Vitor Constancio à des journalistes. "Les indications que nous avons en provenance de Chine est que l'économie ne ralentit pas au point de justifier une telle déroute du marché des actions." Il a estimé que la politique monétaire ne pouvait pas éviter les conséquences d'une forte chute des prix du pétrole sur l'inflation. "Des chocs d'offre externes comme celui-là (la baisse des prix du pétrole, NDLR), la politique monétaire ne peut pas (...) essayer de les prévenir parce que ces effets disparaîtront un jour", a-t-il dit. Vitor Constancio a ajouté que la BCE était confiante dans la capacité de ses achats d'actifs à ramener l'inflation vers son objectif (un taux légèrement inférieur à 2%) mais qu'elle était prête à prendre des mesures supplémentaires en cas de modification significative des perspectives d'inflation. (john O'Donnell et Francesco Canepa, Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant