Consommation : l'envoi de colis désormais possible via smartphone

le , mis à jour à 10:42
0
Consommation : l'envoi de colis désormais possible via smartphone
Consommation : l'envoi de colis désormais possible via smartphone

« On est les premiers à faire ça », s'enorgueillit Jean-Sébastien Léridon, directeur général de Relais Colis. La société, qui a lancé en France en 1983 le concept du retrait de paquets chez des commerçants, vient d'inaugurer un nouveau service. « Sans ordinateur et sans imprimante, tout le monde peut envoyer son paquet via son smartphone d'un Relais Colis à un autre Relais Colis, à des tarifs 30 % moins chers que la Poste », explique-t-il. Comment ça marche ? Sur le site, adapté au smartphone, il suffit de renseigner l'adresse du destinataire, le poids et la taille du colis. Le paiement par carte bancaire se fait sur mobile. Ensuite, il faut déposer le paquet dans l'un des 4 400 points Relais Colis en présentant le QR code au commerçant. « A partir de janvier, nous testerons l'emballage sur place dans certains relais. »

 

L'entreprise a décidé de surfer sur le développement de la livraison hors domicile pour s'attaquer à la clientèle des particuliers et des petits e-commerçants. Jusqu'ici, Relais Colis avait pour uniques clients les géants tel que la Redoute, Amazon, Cdiscount, Vente-privée. L'entreprise avait d'ailleurs été créée par la Redoute pour desservir les zones rurales à moindre coût.

 

 

L'objectif : multiplier par deux le chiffre d'affaires

« Depuis 2012, Relais Colis appartient à ses dirigeants et ses salariés. Nous avons levé des fonds en janvier et ouvert notre capital à 27,5 % à DHL, précise Jean-Sébastien Léridon. Nous venons de lancer un plan de transformation de 40 M€ sur cinq ans. Notre objectif est de multiplier par deux notre chiffre d'affaires. » Qui reste secret. Il était de 120 M€ en 2012, mais depuis, l'entreprise ne publie plus ses résultats. « Notre plan de licenciement ( NDLR : 172 suppressions de postes sur 569 en 2014) appartient au passé. Le marché du e-commerce est en constante augmentation et la livraison hors domicile sera multipliée par trois entre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant