Consommation : encore trop de crédits renouvelables

le , mis à jour à 07:00
2
Consommation : encore trop de crédits renouvelables
Consommation : encore trop de crédits renouvelables

Qui ne s'est jamais vu proposer une « carte du magasin » par un vendeur, pour payer en « trois fois sans frais » un écran plat ou un canapé ? La technique n'est pas nouvelle. Sauf qu'elle a été encadrée par la loi Lagarde en 2010, renforcée ensuite par la loi Hamon en 2015, avec l'objectif de protéger les consommateurs des risques de surendettement.

 

Cette loi a-t-elle été efficace ? L'association de défense des consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) a envoyé au deuxième trimestre de cette année 200 « clients mystères », des bénévoles de l'association, effectuer un achat supérieur à 1 000 € dans 61 enseignes (parmi lesquelles Auchan, Carrefour, But, Décathlon, Conforama et Darty) et 33 départements. Résultat : « La loi n'est malheureusement pas appliquée, déplore Reine-Claude Mader, présidente de CLCV. Dans plus des deux tiers des cas, c'est soit un crédit revolving qui est proposé par le vendeur, soit un crédit gratuit,avec une durée de remboursement assez courte, de trois à douze mois. Ce qui en fait revient au même. » C'est le fameux « trois fois sans frais », présent sur toutes les plaquettes publicitaires.

 

Les taux d'intérêt peuvent dépasser 16 %

 

Selon CLCV, il cache une technique marketing destinée à pousser le consommateur, avec la carte du magasin, à recourir au crédit renouvelable lors des achats suivants. « Les taux peuvent alors facilement dépasser 16 %, précise encore la présidente de CLCV. Et moins de la moitié des mensualités représente le remboursement du capital. L'essentiel est constitué des intérêts et de l'assurance. Du coup, les emprunteurs découvrent, souvent tard, que plus le temps passe, plus le montant à rembourser augmente. Et ils se retrouvent pris au piège. » Certaines enseignes se défendent en mettant notamment l'accent sur la formation que reçoivent leurs vendeurs. Mais ces formations sont la plupart du temps ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bern1616 il y a 8 mois

    normal je l'ai toujours dit lagarde est une C.nne,si on veut une loi on INTERDIT aux enseignes de faire un credit sans avoir consulté la banque,et interdire l'ouverture pendant 3 mois de magasin de gitans qui vendent des canapés à 9000€ avec des credits à 50€/mois et + personne 3 mois après,lol

  • titresyl il y a 8 mois

    c'est une honte!!! ces vendeurs d'endettements comme auchan carrefour but conforama etc ; doivent être sanctionner très durement