Consommation : de la viande cachée dans les légumes Bonduelle

le
3
Consommation : de la viande cachée dans les légumes Bonduelle
Consommation : de la viande cachée dans les légumes Bonduelle

« Quand  les légumes sont bons, c'est Bonduelle », dit le slogan. Oui mais voilà. L'entreprise française, leadeur mondial du légume prêt à l'emploi, vient de reconnaître que des arômes de viande étaient présents dans certains de ses produits sans que cela apparaisse sur l'étiquette. Une volonté de rehausser le goût ? D'épaissir une texture de sauce ? Motus et bouche cousue. Il reste que, assure l'entreprise qui assume, « 0,5 % d'arôme de poule, poulet, bœuf, porc ou mouton » entre dans la composition de dix-sept des produits Bonduelle, des flageolets verts extrafins aux champignons à la grecque, en passant par les haricots verts en boîte de conserve, paquet surgelé ou gamme traiteur. Une absence d'étiquetage révélée par le site spécialisé Vegemag, alerté par des consommateurs scrupuleux. Rien d'illégal a priori. La recette est « conforme à la réglementation française », précise l'industriel.

Bonduelle a fait amende honorable

Mais, sur Internet, nombreux sont les consommateurs à s'indigner. Des sites à destination des personnes végétariennes, juives ou musulmanes -- deux confessions ayant en commun certains interdits alimentaires -- ont relayé l'information. Sans attendre, Bonduelle a décidé de modifier ses fiches produits sur Internet, indiquant « Ne convient pas aux régimes végétariens ». « Les étiquettes en magasin, elles, seront modifiées dans un délai de six mois pour le marché français », assure un porte-parole de l'entreprise. Autre marque qui appartient à Bonduelle, Cassegrain a aussi modifié sa communication envers les consommateurs. « Le site Web de la marque est à jour et les étiquettes seront également modifiées », poursuit le porte-parole.

Bonduelle fait amende honorable. « Nous sommes sensibles aux attentes de nos clients et nous nous faisons fort d'être disponibles pour nos fidèles consommateurs », explique l'entreprise dans un communiqué. Fin de l'histoire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le vendredi 15 mai 2015 à 10:42

    J'ignorai que l'arôme de poulet était interdite par certaines religions.. N'importe quoi ces news.

  • frk987 le vendredi 15 mai 2015 à 10:09

    Toujours dans l'humour, le plus beau potager que je connaisse se situe se situe en contre-bas d'un cimetière.....Rien que des engrais naturels dit le paysan. Et il a raison !!!!!

  • M2687570 le vendredi 15 mai 2015 à 09:15

    Un encouragement de plus à faire son marché et sa cuisine, à se monter un réseau d'approvisionnement, et à ne manger leurs produits que lorsque on ne peut pas faire autrement. On devrait sortir du supermarché un caddie vide de produits alimentaires ou presque.