Consommation d'oeufs : l'élevage en batterie n'a plus la cote !

le
0
Consommation d'oeufs : l'élevage en batterie n'a plus la cote !
Consommation d'oeufs : l'élevage en batterie n'a plus la cote !

L'élevage de Branges en Saône-et-Loire, qui exploite actuellement un poulailler de 110 000 poules pondeuses en batterie pour le groupe Glon (marque Matines), vient de renoncer à son projet d'extension à 470 000 poules pondeuses.*

Une des raisons avancées par le groupe Glon concerne l'évolution des modes de consommation : " les parts respectives des différentes catégories d'oeufs (oeuf coquille, bio, plein air etc.) changent dans la consommation. ". Autrement dit, l'oeuf de batterie n'a plus la cote !

Cette évolution est confirmée par la dernière note de conjoncture de l'Institut Technique de l'Aviculture (ITAVI) qui indique que les oeufs bio ont un taux de croissance annuel de 16% en moyenne sur 5 ans. À contrario, le volume des achats des ménages baisse pour les oeufs issus d'élevages en cages.

Selon le Syndicat National des Labels Avicoles de France (Synalaf), la production d'oeufs Label Rouge (plein air) est en hausse de 10% et de 6% pour le bio sur l'ensemble de l'année 2012.

Brigitte Gothière, porte-parole de l'association de protection animale L214 s'est réjouit de cette annonce : " même si la France reste le deuxième pays d'élevage en batterie de poules pondeuses en Europe juste derrière l'Espagne, nous constatons que les consommateurs boycottent de plus en plus les oeufs de poules en cages. La décision du groupe Glon de renoncer à investir dans l'extension d'un élevage industriel est un signe encourageant. La grande distribution devrait

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant