Conso malin: je m'habille en robe de luxe pour 120 euros

le
0

REPORTAGE VIDEO - Un service de location de robes et de prêt-à-porter de grands noms de la couture propose aux femmes de porter des pièces d'exception le temps d'une soirée ou pour une occasion spéciale, sans se ruiner.

Vous n'avez pas envie de casser votre tirelire pour vous acheter une robe pour le réveillon? Les «vétithèques», ces boutiques qui louent des vêtements des dernières collections sur le modèle des bibliothèques, sont arrivées en France l'an dernier. Né en Suède, ce concept permet aux femmes de suivre la mode et renouveler leurs dressings à volonté sans se ruiner. Le Vestibule, à Toulouse, a introduit ce service dans l'Hexagone. D'autres boutiques ont suivi la tendance, notamment à Paris. L'Habibliothèque, par exemple, s'est installée dans le Marais en octobre.

Dans le prestigieux quartier des Champs-Elysées, ElssCollection s'est positionné dans le haut de gamme. Ses fondatrices ont eu l'idée de créer le premier service de location de robes et de prêt-à-porter de luxe qui sont encore en magasin. Depuis son ouverture en septembre, il cible les femmes qui souhaitent se faire plaisir en portant une création de grande marque le temps d'une soirée ou pour la vie de tous les jours.

«De nombreuses femmes se lassent vite des tenues qu'elles ont dans leur dressing, et ne les portent parfois qu'une seule fois. C'est pourquoi, au lieu d'acheter une tenue, nous leur proposons pour le même budget d'en porter dix», explique Pascale Guasp, fondatrice d'ElssCollection, qui a pour ambition d'imposer la location comme un mode de consommation régulier dans le secteur du luxe.

Pour les clientes occasionnelles, ElssCollection propose des locations de courte durée sur quatre jours, dont les prix varient de 50 à 120 euros pour des pièces du «quotidien» et peuvent monter jusqu'à 500 euros pour des tenues de gala. En boutique, les prix de ces tenues démarrent dans les 300 euros peuvent dépasser les 3000 euros. Grâce à des forfaits à petits prix, les clientes régulières peuvent louer 2, 3 ou 12 pièces - pressing inclus - dans la saison. En nous prêtant au jeu des essayages, notre choix s'est porté sur une robe Carven à louer pour 120 euros, pour un prix en boutique de 490 euros. La petite robe Kenzo jaune et noire à 560 euros en boutique (prix de location 140 euros) nous a bien plu également …

Cercle privilégié

Le vestiaire dont ElssCollection dispose a de quoi achever de convaincre les éventuelles réfractaires au principe d' «économie de l'usage». A ce jour, huit marques de luxe - dont Kenzo, Carven, Philosophy ou Ralph Lauren - ont signé un partenariat de distribution avec ElssCollection. «Nous avons accès à leurs dernières collections, participons aux défilés et piochons les tenues que nous souhaitons proposer à la location», précise Pascale Guasp.

«Ce concept a déjà beaucoup de succès aux États-Unis et la France est prête à adopter des façons innovantes de consommer», estime Susan Lewis, associée et directrice de création de la jeune société. Il faut dire que les clientes d'ElssCollection sont «chouchoutées». Accueillies dans un «showroom» situé dans un quartier prestigieux de la capitale, elles peuvent essayer des tenues à l'envi, guidées par les conseils professionnels d'une styliste. «Nous leur offrons une expérience totalement différente de celle qu'elles pourraient vivre dans une boutique classique», s'enthousiasme Susan Lewis. «Chez nous, elles peuvent se prendre pour des princesses.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant