Conso malin : je fais mon plein de fruits et légumes locaux pour moins de 20 euros

le , mis à jour à 17:02
3

REPORTAGE VIDÉO - Dans le sillage des AMAP, ces associations de vente directe entre agriculteurs et consommateurs, de nombreuses initiatives valorisant les productions locales ont vu le jour en France ces dernières années.

Et vous, êtes-vous «locavore»? Contrairement aux idées reçues, manger local peut être facile et pas cher. De nombreuses initiatives de circuits courts - comme la vente directe chez le producteur - voient le jour en France depuis plusieurs années, dans le sillage des AMAP, ces associations de vente directe de produits agricoles. «De plus en plus de consommateurs achètent des produits du terroir directement auprès des producteurs, soit par Internet soit en se rendant directement à la ferme», se réjouit le ministère de l'Agriculture

Parmi ces circuits courts, la Ruche qui dit oui est une plateforme de vente en ligne qui met en relation des producteurs et des consommateurs. Fruits, légumes, viandes, poissons, laitages, pâtisseries, épicerie … Le catalogue proposé chaque semaine est très varié. Chaque «ruche» propose une sélection de produits que l'on peut commander en ligne en quelques clics durant six jours. Elle vous donne ensuite rendez-vous un soir de la semaine pour retirer votre panier dans un «marché éphémère» installé dans votre quartier.

Pour 18,70 euros, nous avons commandé un panier de fruits et légumes de près de 5 kilos (betteraves, panais, oignons jaunes, mâche, navets et poires). À produits comparables, la distribution n'est pas toujours plus avantageuse, même si certains produits y restent moins chers. Par exemple, sur le site de vente en ligne d'Intermarché, les navets sont vendus 2,79 euros le kilo, contre 3,40 euros payés à la Ruche. Mais chez Auchan, le prix est presque le même (3,50 €/kg). Idem pour les panais qui nous ont coûté 4€ le kilo et qui sont vendus 3,98 € sur Auchan.fr. Pour les oignons jaunes (1,50€/kg à la Ruche), les prix varient de 5,24 € le kilo sur le site de Monoprix à 4,29 € chez Intermarché ou 4,80 € chez Auchan. Enfin, nos 500g de betteraves cuites nous ont coûté 3 euros, quand le sachet de 500g bio revient à 1,80€ sur le site de Monoprix.

Rapport qualité-prix

La Ruche du Carreau du Temple, ouverte en mai dernier par Susanna Spero dans le centre de la capitale, compte déjà plus de 900 membres. Chaque semaine, la collecte rassemble des familles avec enfants, des personnes âgées et de jeunes actifs. «La Ruche ne favorise pas seulement les échanges directs entre producteurs et consommateurs, mais elle crée une véritable communauté qui se retrouve régulièrement dans un quartier», nous explique la responsable. Au Carreau du Temple, le panier moyen s'élève à 45-50 euros chaque semaine. «Les membres viennent au moins autant pour ces échanges que pour l'excellent rapport qualité-prix des produits. Les fruits et légumes qui sont produits localement ont une durée de conservation sans comparaison avec ceux achetés en supermarché.»

Autre initiative à succès: le «panier fraîcheur» concocté par des producteurs locaux dans les gares SNCF en Ile-de-France est vendu à des prix très compétitifs qui gravitent autour de 10 euros pour un petit panier d'environ 4,5 kilos ou de 15 euros pour un grand panier d'environ 6 kilos. Chaque semaine, plus de 10 tonnes de fruits et légumes sont vendues dans une quarantaine de gares. Le circuit court devient une alternative crédible à la grande distribution. Aujourd'hui, selon le ministère, 1 producteur sur 5 vend en circuit court (21 % des exploitants).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c le vendredi 13 fév 2015 à 14:16

    "Chaque semaine, plus de 10 tonnes de fruits et légumes sont vendues dans une quarantaine de gares." La vache 250 kg par semaine et par gare!!! A raison de 5 kg par client cela fait 50 clients ou 10 clients par jour, c'est pas un succès cela? Mon supermarché en fait autant mais chaque jour avec moins de visiteurs qu'une seule gare!

  • faites_c le vendredi 13 fév 2015 à 14:14

    De 20 € dans le titre on est passé à 50 € dans le corps du texte! C'est quoi l'objectif de cet article faire de la pub pour les circuits courts? Les fruits et légumes dans grande distribution ne sont pas plus chers qu'en circuit court pour autant que l'on se limite aux fruits et légumes de saisons. Par contre c'est vrai que souvent ils sont complètement insipides mais en échanges vous pouvez les conserver sans difficulté pendant 2 à 3 semaines au frigo.

  • cresus57 le vendredi 13 fév 2015 à 13:31

    En résumé : beaucoup moins d'intermédiaires mais des prix comparables voire plus élevés que ceux de la grande distrib... cherchez l'erreur. ça n'est toujours pas le consommateur le gagnant, c'est sûr.