Conso malin: je fais du sport en plein air avec un coach pour 35 euros par mois

le
0

REPORTAGE VIDÉO - Plusieurs entreprises proposent aux citadins des cours de sport en plein air avec un coach pour le prix d'une salle de fitness low-cost. Le Figaro a testé l'un de ces concepts, Urban Challenge, qui est disponible à Paris et à Lyon.

Vous voulez vous mettre ou vous remettre au sport mais vous manquez de motivation. Pourquoi ne pas tenter une expérience originale à des prix abordables? Plusieurs entreprises en France proposent des cours de sport en plein air avec un coach. Sports et Nature ou Coach SporFit dans la région de Toulouse, Freetraining.fr à Montpellier et Perpignan, Com'On Body à Bordeaux ou encore Challenge Coach de Paris à Rennes en passant par Orléans, le concept de coaching en plein air commence à se développer en France pour séduire les sportifs urbains qui cherchent une expérience différente des salles de fitness.

Au Royaume-Uni, le sport en plein air - qui inclut des activités telles que la marche, des parcours du combattant, ou autres disciplines proches du fitness - cartonne depuis le début des années 2000. D'après une récente étude de Leisure-net Solutions, plus de 630 entreprises proposent chaque semaine quelque 2300 cours de ce type à travers le pays. Ce secteur emploie environ 3300 instructeurs, à temps plein ou à temps partiel. Avec 10 à 20 élèves par classe, qui viennent 2 fois par semaine en moyenne, le nombre d'adeptes est gigantesque chez les Britanniques.

Un succès qui attire l'oeil de ce côté-ci de la Manche. «60% des personnes qui commencent un sport en septembre abandonnent assez rapidement», souligne Jean-Philippe Benoist, cofondateur de la société Urban Challenge, créée en 2010 et aujourd'hui présente à Paris et à Lyon. «Pour nous, faire du sport, c'est être accompagné.» D'où l'idée d'Urban Challenge de proposer des séances de course et divers exercices (cardio, musculation, etc.) encadrées par un coach «hors du commun», issu du corps des Sapeurs Pompiers, de l'armée ou de l'athlétisme de haut niveau. «Pour chaque séance, les participants sont partagés en deux niveaux, ce qui permet aux instructeurs de bien les encadrer et de s'adapter à leurs besoins.»

Le tout, à des tarifs proches de ceux pratiqués par les salles de fitness low-cost. Comptez 35 euros par mois pour un abonnement (ou 28 euros pour les jeunes de moins de 25 ans et seniors de plus de 60 ans), avec un engagement ferme de 6 mois minimum. Il existe également des forfaits 3 mois (44 €/mois) et des cartes de 10 cours (120 €) ou 3 cours (44 €). Des réseaux de clubs comme Gigafit (29,95 €/mois, hors offres promotionnelles) ou Fitness Park (29,95 €/mois) ont déjà permis depuis quelques années de démocratiser la pratique du sport en salle. «Ces salles ont souvent fait baisser les prix en remplaçant le coach par un écran géant, et en misant sur la qualité et diversité de leur équipement. À l'inverse, nous pouvons proposer des prix bas car nous n'avons ni salle, ni équipement, mais nous misons tout sur le coach», résume Jean-Philippe Benoist.

Parcours du combattant et courses d'orientation au bureau

Nous avons testé la formule. Pour s'inscrire à une séance, rien de plus simple. Il suffit de se rendre sur le site d'Urban Challenge, dont la page d'accueil affiche le planning des cours. Choisissez votre jour, heure et lieu - vous avez le choix entre 12 parcs à Paris et 5 sites à Lyon - et payer en ligne pour réserver le cours. Nous avons opté pour une séance au jardin des Tuileries, en plein coeur de la capitale, encadrée par Mamedy, champion du monde de taekwondo, deux fois médaillé de bronze en championnat d'Europe et 9 fois champion de France ... Un palmarès qui met d'emblée la barre très haut! Et la séance ne nous a pas déçus niveau «dépassement de soi». L'ambiance non plus. Outre un coach aux petits soins, nos compagnons d'entraînement ont «souffert» avec nous dans la bonne humeur, répandant encouragements pour certains et conseils pour d'autres. L'aspect «motivation du groupe» vanté par le responsable n'est pas survendu.

Urban Challenge compte aujourd'hui 1500 clients et affiche une croissance de 30% de son chiffre d'affaires chaque année. L'entreprise a développé deux nouvelles activités: Urban Running en 2013 (500 adhérents aujourd'hui) qui propose aux adeptes de la course des entraînements intensifs, et depuis un an, Urban Event, dont l'offre est dédiée aux entreprises qui veulent organiser des séminaires de «team building» ou offrir du coaching sportif à leurs salariés à leurs bureaux. «Ce concept séduit de plus en plus d'entreprises et représente aujourd'hui presque 30% de notre chiffre d'affaires global», relève le cofondateur d'Urban Challenge. Des entreprises, comme le laboratoire Eli Lilly ou Airbus à Toulouse, se sont laissé tenter.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant