Conso : ce ramadan qui ne dit pas son nom

le
0
Si la période du ramadan se traduit par une hausse des achats alimentaires chez les musulmans pratiquants, les grandes surfaces françaises n'osent pas toujours communiquer explicitement sur cette fête religieuse.

Ce 1er août marque le début du ramadan, un mois de jeûne qui sera célébré par 71% des 5 millions de musulmans de France cette année selon un sondage Ifop. Si le croyant ne doit consommer ni eau ni nourriture de l'aube au coucher du soleil, cette période de fête s'accompagne d'une profusion alimentaire une fois la nuit venue pour compenser les manques de la journée. Le ramadan est donc synonyme de hausse de la consommation pour la clientèle musulmane. De quoi aiguiser l'appétit des grandes surfaces, déjà alléchées par le marché du halal en France, dont le chiffre d'affaires, estimé à 5 milliards d'euros en 2010 selon l'agence Solis, est supérieur à celui du bio ou du casher.

Pourtant, si des offres promotionnelles sont mises en place par les enseignes durant cette période, la quasi-majorité des grandes surfaces passent sous silence le terme ramadan dans leurs catalogues publicitaires. Ces derniers préfèrent évoquer des «saveurs d'Orient» (Leclerc, Cora), une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant