Conserver ses ovocytes pour prolonger sa fertilité

le
0
Le collège des gynécologues est favorable à l'auto-conservation des ovocytes par vitrification des femmes qui feraient le choix d'avoir des enfants plus tard.

Jusqu'à présent, seuls les hommes pouvaient, avant une chimiothérapie par exemple ou pour d'autres raisons, conserver leur sperme congelé afin de garder la possibilité, une fois guéris, d'avoir un enfant. Désormais, grâce à une technique de vitrification, les femmes sont à leur tour en mesure de mettre de côté leurs ovocytes pour une grossesse ultérieure. Déjà autorisée avant un traitement stérilisant, cette conservation pourrait aussi être utile pour programmer une grossesse plus tard car contrairement aux hommes, la baisse de la fertilité féminine commence assez tôt - parfois dès 35 ans. Mais la loi actuelle ne permet pas le recours à cette technique par choix personnel. D'où la prise de position du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) mercredi en faveur de l'autoconserva...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant