Conserver le sang du cordon ombilical

le
0
Prélevé au moment de l'accouchement, il permettra de soigner des maladies graves.

Encore méconnu du grand public, le don de sang placentaire devient de plus en plus courant en France. Ces quelques millilitres, recueillis dans le cordon ombilical au moment de l'accouchement, permettent de soigner des patients atteints de maladies graves du sang, comme les leucémies, les lymphomes ou la drépanocytose. «Le sang placentaire est la troisième source de cellules souches hématopoïétiques, avec la moelle osseuse et le sang périphérique . Il concerne actuellement 17% des greffes, soit 250 par an en moyenne en France, mais son utilisation est en forte augmentation, indique le Dr Catherine Faucher, greffeur à l'Institut de lutte contre le cancer Paoli-Calmettes, à Marseille. Très riche en cellules souches, le sang du bébé est une ressource thérapeutique très prometteuse.» La recherche est en plein développement, vingt-trois ans après la première greffe française de sang placentaire réalisée par Éliane Gluckman, à l'hôpital Saint-Louis (Paris). Ces fam

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant