Consensus politique autour de Florence Cassez

le
0
VIDÉO - Gauche et droite se félicitent de la pression mise sur le gouvernement mexicain après son refus de transférer la détenue en France.

Vendredi dernier, au lendemain du rejet par la Cour de cassation mexicaine du recours de Florence Cassez, Martine Aubry avait été l'une des premières à réagir. Alors que Michèle Alliot-Marie venait de dénoncer le «déni de justice» de Mexico, la première secrétaire du PS s'était dite «consternée» par la décision. Et de proposer «aux collectivités locales dirigées par des socialistes de ne pas participer aux manifestations organisées dans le cadre de l'année du Mexique en France et d'annuler celles qui dépendent d'elles».

Suite à la proposition de Nicolas Sarkozy de dédier ces célébrations à Florence Cassez, c'est finalement le Mexique qui a menacé de se retirer de l'évènement, s'il reste lié au sort de la Française. Mardi, la bataille diplomatique s'est donc envenimée, mais gauche et droite semblent toujours faire bloc contre les autorités mexicaines. Interrogé sur LCI, le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a pris acte de la décision mexicaine

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant