Conseils pour bien vivre sa retraite à l'étranger

le , mis à jour le
0

Vivre une retraite paisible au soleil fait rêver grand nombre d'entre nous et, aujourd'hui, de plus en plus de séniors sautent le pas. Si vous avez envie d'une retraite sous les tropiques, voici quelques conseils pour que tout se déroule pour le mieux.

vivre sa retraite
vivre sa retraite

Bien choisir le pays de destination

Tout d'abord, il faut choisir un pays qui nous donne envie et dans lequel on se sentirait capable de vivre chaque jour. Il est également important de choisir le pays en fonction de son budget et de ses revenus. Ceci explique que de nombreux retraités décident de partir dans les pays du Maghreb ou des pays asiatiques ; ils savent que leur niveau de vie sera bon.

Pour éviter de vivre un choc culturel trop brutal, vous devrez préparer votre expatriation en vous renseignant bien sur les habitudes et la culture locale ainsi que sur le climat. La meilleure solution reste encore d'y partir quelques semaines en vacances avant de se décider définitivement.

Toucher sa pension retraite à l'étranger

Pour votre pension retraite, c'est toujours l'Assurance Retraite française qui vous la versera et son montant sera inchangé. Cependant, pour pouvoir continuer à la percevoir, il vous faudra remplir quelques formalités administratives.

Pour continuer à recevoir votre retraite en habitant dans un autre pays, il vous suffit d'informer la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse et la Caisse de retraite du changement d'adresse. Ensuite, il faut simplement penser à envoyer régulièrement un certificat de résidence à sa Caisse de retraite.

Il existe dans certains pays une convention de Sécurité Sociale avec la France. Dans ce cas, vous n'avez qu'à retirer votre pension retraite auprès de l'organisme local qui sert de liaison avec la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse. Dans le cas contraire, c'est la caisse française où vous avez cotisé qui vous verse directement la pension.

Penser à la couverture santé

Si vous partez dans l'Union Européenne, vous devez demander le formulaire nécessaire à votre caisse de retraite et vous affilier directement sur place à l'organisme de Sécurité Sociale local. Ensuite, vous bénéficiez de la prise en charge de vos soins selon les modalités de votre pays de résidence.

Si vous partez hors de l'Union Européenne mais dans un pays ayant signé la convention de Sécurité Sociale avec la France, vous restez affilié au régime français et continuez à vous faire rembourser vos frais de santé.

Pour bénéficier d'une complémentaire santé, vous pouvez adhérer à la Caisse des Français de l'Etranger ou encore vous affilier à une assurance privée.

Trucs et astuces

D'un point de vue fiscal, la pension retraite d'un expatrié n'est plus soumise à la CSG-CRDS mais elle peut être soumise à l'imposition locale, ce qui peut être plus ou moins intéressant selon le pays d'accueil. Elle peut également subir un prélèvement à la source de 2,8 %.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant