« Conseiller général, c'est le mandat de la simplicité »

le
0
« Conseiller général, c'est le mandat de la simplicité »
« Conseiller général, c'est le mandat de la simplicité »

Gérard Veron, 79 ans, ancien agriculteur comme le furent son père et son grand-père, s'excuse presque. « Je vous le dis tout de suite, j'aime la simplicité, je n'ai pas mis de cravate ! » lâche-t-il en nous accueillant à sa permanence de conseiller général au premier étage de la mairie de Cérans-Foulletourte. Le doyen du conseil général de la Sarthe, qui a décidé ne pas se représenter après vingt-deux ans de service, aime s'afficher comme « un homme de la base » et du « bocage ».

« Moi, je n'ai pas la grosse tête, je ne recherche pas la publicité. Le mandat de conseiller général, c'est celui de la simplicité. C'est un plein-temps, faut être bosseur sinon vous êtes vite débordé », prévient cet élu divers droite, fier tout de même de pouvoir évoquer ses missions. « C'est important de parler de ce que fait au quotidien un conseiller général. Aujourd'hui, le débat est monopolisé par le futur score du FN », regrette-t-il. En plus de deux décennies à l'hôtel du département du Mans, il a endossé le costume de VRP pour son fief très rural, bataillant ferme pour initier des chantiers. « Mon rôle, c'est d'être proche des électeurs. J'ai fait le maximum. J'avais un territoire à défendre. Il faut se bagarrer, réussir à convaincre les autres élus, aller voir le président... » résume-t-il.

COMPRENDRE. Les compétences des départements

Cliquez sur les zones lumineuses. Pour sortir d'une vignette, appuyez sur la croix en bas à droite.

>> Pour afficher l'infographie en plein écran, cliquez ici.

Des inquiétudes pour l'avenir de l'institution

A son tableau de chasse, la construction d'une maison de retraite ou de trois ronds-points. Et la rénovation d'un collège. « Ça, c'était mon premier dossier quand je suis arrivé. On a changé les fenêtres, on a refait les peintures, tout le look extérieur », s'enthousiasme-t-il. Des neuf communes de son canton, l'ancien édile de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant