Conseil national de l'UMP : sous les huées, Juppé appelle à l'union avec le MoDem

le
8
Conseil national de l'UMP : sous les huées, Juppé appelle à l'union avec le MoDem
Conseil national de l'UMP : sous les huées, Juppé appelle à l'union avec le MoDem

L'entente cordiale n'a pas survécu à l'évocation du nom d'Alain Juppé. A peine le nom du maire de Bordeaux a été cité par le maître de cérémonie Jean-Pierre Raffarin, que les premiers sifflets ont résonné dans la salle de la Mutualité, qui accueillait ce samedi le conseil national de l'UMP. Car derrière les sourires de façade, les esprits sont tendus dans le parti depuis une semaine, à cause des divisions autour de la législative partielle dans le Doubs. Si le parti a opté lors de son bureau national mardi pour le «ni-ni», Alain Juppé a dit qu'il aurait voté «à titre personnel» socialiste au second tour pour faire barrage au FN. 

«Il faut casser la dynamique du FN à tout prix. C'est la raison pour laquelle j'ai dit ce que j'ai dit sur le deuxième tour, je ne lançais aucun appel. Je respecte ceux qui font un choix différent, mais de grâce, pas d'hésitation ! Pas de faiblesse ! Montons au créneau contre les idées du FN», a lancé à la tribune Alain Juppé, quelques instants après être monté sous de timides applaudissements, mais pas sous les huées.

Juppé : « Allez-y, allez y ! Sifflez-moi !»

Peut-être parce que juste avant, le président de l'UMP Nicolas Sarkozy, dont le nom a été scandé à plusieurs fois, avait demandé à l'assistance : «Si vous êtes très contents, vous applaudissez beaucoup. Si vous êtes moyennement content, vous applaudissez moyennement. Si ça ne vous plaît pas, vous n'applaudissez pas du tout, mais on donne le sentiment d'une famille indestructible parce qu'unie.»

La consigne n'a pas été longtemps respectée. Il a suffi que Juppé décline sa stratégie politique pour que les rancoeurs resurgissent. Evoquant les élections départementales, il a appelé à l'union avec le centre. «C'est l'ADN de l'UMP. Partout, il faut l'union de l'UMP, de l'UDI et même du MoDem», a-t-il martelé, cette fois sous les huées. L'appel de François Bayrou, patron du MoDem, à voter pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • msoulie3 le samedi 7 fév 2015 à 19:22

    C'est vrai que son ambition est telle qu'il perd de sa lucidité au risque de tout faire pour être président même avec les voix du P.S. Déjà, il est plus que populaire chez nos adversaires et cela aurait dû l'interpeller. Son tems est passé et voila. Tout est dit. Si c'est avec Bayrou, c'est l'excommunication.......

  • LeRaleur le samedi 7 fév 2015 à 18:51

    Juppé, ça fait 45 ans qu'il attend le poste de Président. Il va accepter toutes les compromissions, même les +infâmes pour l'obtenir.

  • mark92 le samedi 7 fév 2015 à 18:12

    Il va bientôt appeler à voter hollande comme bayrou ?? Veillissent mal au RPR.

  • M4484897 le samedi 7 fév 2015 à 17:31

    Le mot dem rd vous! Solide ce parti qui ne sait pas vraiment être au centre, un coup a gauche deux coups a droite avec UMP, radeau de la meduse, on est sur de prendre un bon cap

  • lahoude le samedi 7 fév 2015 à 17:30

    Je croyais en juppé mais la je crois que c'est termine et que je suis devenu tout sauf juppe .il est prêt a tout pour devenir président remper devant les socialistes, construire des mosquée en gironde etc. etc. Il faut atout prix lui barre le chemin

  • M2949628 le samedi 7 fév 2015 à 17:21

    Pour moi l'UMP, c'est fini, c'est une sous-boutique du FN....les militants de l'UMP tuent leur parti.

  • 2445joye le samedi 7 fév 2015 à 17:02

    L'UMPétaudière !

  • frk987 le samedi 7 fév 2015 à 17:01

    Union avec Bayrou...on rêve tout éveillé chez le sénile Juppé !!!!!