Connecter sa voiture pour payer moins cher son assurance

le
0

Allianz offre aux conducteurs qui le souhaitent un dispositif qui peut leur faire économiser jusqu'à 30% de leur prime d'assurance.

Quinconque prend le volant en est persuadé: il est un bon conducteur. Pas si sûr. Pour analyser un peu plus finement la conduite de ses assurés, Allianz leur propose d'installer un petit boîtier dans leur moteur. Gros comme un briquet, il remontera à la compagnie d'assurance des informations sur le mode de conduite, à savoir le freinage, la façon de prendre des virages... Plus le mode de conduite est agressif, plus la note attribuée sera basse. Autrement dit, pour bénéficier d'une remise pouvant aller jusqu'à 30%, mieux vaut éviter de se prendre pour un pilote de Formule 1.

Allianz promet ne pas conserver les données individuelles ainsi collectées. De même, l'assureur ne géolocalise pas ses abonnés. Le diagnostic peut sérieusement écorner la fierté - mal placée- de certains conducteurs, persuadés d'être des as du volant. Mais ils se consoleront peut-être en voyant la note obtenue les premiers mois s améliorer grace à une meilleure conduite . L'assureur entend favoriser les comportements vertueux.

Ce service, Allianz Conduite connecté, reste optionnel. il coûtera même un euro par mois à ceux qui le choisissent. Mais la ristourne pour bonne conduite devra largement compenser la dépense. Petite nuance à prendre en compte: il faut être doté d'un smartphone sous iOs (Apple) ou Android pour que cela fonctionne. La connexion se fait en Bluetooth avec le téléphone qui transmet les données collectées à l'assureur. L'assuré peut ensuite avoir, disponible sur smartphone.

Open data

Alliance entend bien assumer pleinement son rôle d'assureur 2.0. Il offre à la fois des services connectés, une application qui permet d'effectuer nombre de démarches en ligne et il est aussi le premier à recourir à l'Open data. Il s'agit de la possibilité offerte par le gouvernement aux entreprises qui le souhaitent d'accéder à des données collectées par des organismes publics. Allianz a profité de l'opportunité pour croiser ses propres données avec celles de la sécurité routière et de l'obervatoire national de la concurrence. Ces données sont anonymes: il n'y a rien de personnel, que des grandes masses. Il s'agit de proposer à chacun le contrat d'assurance le mieux adapté à son environnement. Ainsi, un assuré dans les Bouches-du Rhône sera encouragé à souscrire à une bonne assurance contre le vol. Dans ce département, les vols de voiture y sont en moyenne deux fois plus élevés que dans le reste de la France.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant