Connaître son ADN n'incite pas à prendre mieux soin de soi

le
0
Les personnes qui commandent des tests ADN pour connaître leur prédisposition à certaines maladies ne bouleversent pas pour autant leur hygiène de vie.

Alors qu'une start-up d'origine française, Portable Genomics, prévoit de lancer à l'automne une application iPhone permettant de conserver sur soi une trace écrite de son génome, la question de l'utilité des tests ADN à la demande se pose de plus en plus. Interdits en France, ils sont néanmoins en vente libre sur Internet, et de plus en plus d'Américains y ont recours. Moyennant une certaine somme d'argent (de 200 à 19.000 dollars), le client qui a expédié un échantillon salivaire par courrier reçoit en retour une analyse de son ADN et des mises en garde sur certaines pathologies. Plusieurs études se sont penchées récemment sur ce que ces nouvelles connaissances apportaient aux patients au quotidien.

De nombreux observateurs s'inquiètent en effet du stress inutile que pourraient générer chez le grand public ces résultats complexes et difficiles à mettre en perspective quand on n'est pas soi-même spécialiste du sujet. En effet, le grand public n'est pas toujours

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant