Connacht : Muliaina nie l'agression sexuelle

le
0
Connacht : Muliaina nie l'agression sexuelle
Connacht : Muliaina nie l'agression sexuelle
Arrêté à l'issue du match entre le Connacht et Gloucester, l'arrière néo-zélandais aux 100 sélections Mils Muliaina a nié l'agression sexuelle dont on le soupçonne. Il été libéré par la police en attendant la suite de l'enquête.

Mils Muliaina (34 ans) a passé 20 heures en garde à vue à Gloucester (Angleterre) dans la nuit de vendredi à samedi, juste après la défaite de son équipe en quart de finale de la Challenge Cup. L'arrière du Connacht (Irlande), ancien All Black aux 100 sélections est soupçonné d'agression sexuelle. Des faits qui se seraient déroulés le 6 mars dernier à Cardiff (pays de Galles). « Il a passé la nuit dans les bureaux de la police. Il était assez affligé. Il essaye de faire avec, mais c'est un choc absolu pour lui », a expliqué son agent, Simon Porter, au journal néo-zélandais Newstalk ZB.

Mais selon l'avocat du joueur, Matthew de Maid, qui a parlé à la chaîne néo-zélandaise ONE News, Muliaina a nié ces accusations. « Il n'a pas été poursuivi pour quoi que ce soit et la police l'a laissé sortir, le temps qu'elle mène son enquête. Sera-t-il poursuivi ou pas ? On verra. J'ai un avis, mais je ne l'exprimerai pas devant la caméra. » Le club du Connacht ne s'est lui pas exprimé depuis son communiqué confirmant que l'un de ses joueurs était en garde à vue.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant